L’OMS tient une session spéciale pour se étudier sur le nouveau variant

GENÈVE, Suisse — Les conseillers de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) tiennent une session spéciale vendredi pour étoffer des informations sur le nouveau variant inquiétant du coronavirus qui a été détecté en Afrique du Sud, bien qu’un expert de haut niveau affirme que son impact sur l’efficacité des vaccins contre la COVID-19 pourrait ne pas être connu pendant des semaines.

Le groupe consultatif technique sur l’évolution de la COVID-19 se réunissait virtuellement pour discuter du variant appelé B.1.1.529 qui a causé des tumultes sur les marchés boursiers et a conduit l’Union européenne à recommander un arrêt des vols vers l’Afrique australe.

Le groupe pourrait décider s’il s’agit d’un «variant préoccupant» – le type le plus inquiétant, comme le variant Delta bien connu – ou d’un «variant d’intérêt» et s’il faut utiliser une lettre grecque pour le classer.

« Nous ne savons pas encore grand-chose à ce sujet. Ce que nous savons, c’est que ce variant a un grand nombre de mutations, et le souci est que lorsque vous avez autant de mutations, cela peut avoir un impact sur le comportement du virus », a déclaré Maria Van Kerkhove, responsable technique de l’OMS sur la COVID-19 dans un échange sur les réseaux sociaux jeudi.

Moins de 100 séquences complètes du génome du variant sont à ce jour disponibles, a-t-elle déclaré.

«Il nous faudra quelques semaines pour comprendre l’impact de ce variant sur les vaccins potentiels, par exemple», a déclaré Maria Van Kerkhove.

Joint par téléphone, le président du groupe consultatif, le Dr Anurag Agrawal, directeur de l’Institut de génomique et de biologie intégrative de New Delhi, a déclaré qu’il était trop tôt pour commenter le variant. Il a mentionné que davantage de données étaient nécessaires avant de pouvoir compléter les informations déjà disponibles.

« C’est à surveiller. Je dirais que nous avons des inquiétudes, mais je pense que vous voudriez que nous ayons des inquiétudes », a déclaré Maria Van Kerkhove. « Nous avons des gens qui sont là-dessus. »

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.