L’ONÉ souhaite que les sociétés de pipelines affichent leurs mesures d’urgence

CALGARY – L’Office national de l’énergie songe à obliger les sociétés d’oléoducs et de gazoducs à publier tous leurs programmes d’intervention d’urgence d’ici mars prochain.

L’Office a indiqué jeudi qu’elle lançait un processus de consultation de 30 jours, jusqu’au 11 octobre, afin de recueillir les commentaires du public sur cette mesure visant une plus grande transparence.

En vertu de cette nouvelle règle, les programmes de gestion des urgences des entreprises de pipelines (oléoducs ou gazoducs) devraient être publiés sur leur site internet.

Selon une ordonnance d’avril 2016, les sociétés assujetties à la réglementation de l’Office doivent déjà mettre en ligne leurs manuels de procédures d’urgence au plus tard le 30 septembre. Or, la nouvelle ordonnance les obligerait cependant à divulguer davantage d’informations, notamment l’évaluation des risques et les mécanismes de contrôle, ou le système de gestion des incidents.

Au début de 2015, la société Kinder Morgan avait été critiquée pour son refus de dévoiler son programme d’intervention d’urgence relativement au projet d’oléoduc Trans Mountain, entre l’Alberta et la Colombie-Britannique. L’entreprise avait alors plaidé que l’Office ne l’exigeait pas et que la divulgation de certains détails techniques pourrait mettre en péril la sécurité du réseau.

L’Office précise qu’elle n’exigera pas la publication de renseignements qui «exposeraient la vulnérabilité» d’une infrastructure.

Les plus populaires