L’Ontario commencera à vacciner les octogénaires le 15 mars

TORONTO — L’Ontario prévoit commencer à vacciner les citoyens de 80 ans et plus au cours de la troisième semaine de mars, en fonction de l’approvisionnement.

Le général à la retraite Rick Hillier, grand responsable de l’opération vaccination en Ontario, a déclaré mercredi qu’un système de réservation en ligne et un guichet de service seront disponibles le 15 mars.

Selon M. Hillier, on vise à vacciner ensuite les adultes âgés de 75 ans et plus à partir du 15 avril, puis ceux de 70 ans et plus à compter du 1er mai, et ceux de 65 ans et plus à partir de juin. La vaccination se poursuit par ailleurs auprès des populations plus vulnérables, notamment les adultes autochtones. Les travailleurs essentiels devraient être vaccinés en mai si l’approvisionnement le permet, a indiqué M. Hillier.

Les doses seront administrées dans de grands sites de vaccination, mais aussi dans des cliniques mobiles et dans certaines pharmacies, selon les régions.

L’Ontario signalait mercredi 1054 nouveaux cas de COVID-19 et neuf autres décès liés au virus. De ce millier de cas, 363 étaient recensés à Toronto, 186 dans sa banlieue de Peel et 94 dans celle de York.

Le ministère de la Santé affirme que 1291 cas ont été résolus depuis la dernière mise à jour quotidienne. Le bilan de mercredi est basé sur près de 54 900 tests effectués. Par ailleurs, 17 141 doses supplémentaires de vaccin ont été administrées en Ontario depuis la mise à jour quotidienne de mardi, ce qui porte le total jusqu’ici à 602 848 doses.

Depuis le début de la pandémie, on a recensé en Ontario 296 173 cas confirmés du coronavirus, dont 279 230 ont été résolus; 6893 décès ont été liés à la COVID-19.

Éclosion dans deux écoles de Sudbury

Les responsables de la santé publique à Sudbury ont renvoyé des élèves et du personnel de deux écoles, après cinq cas confirmés. L’école secondaire Lasalle et l’école publique Cyril-Varney ont été fermées mercredi. Les cinq cas ont été identifiés comme des variants.

Par ailleurs, la communauté autochtone de Neskantaga, dans le nord de l’Ontario, a déclaré une urgence sanitaire, estimant que le grand nombre de membres infectés vivant hors réserve à Thunder Bay est préoccupant. Le chef Chris Moonias affirme que six pour cent des membres hors réserve ont été infectés. Une personne est dans un état critique à Thunder Bay.

D’autre part, une nouvelle étude, financée par Ottawa, examinera les tests rapides à l’aéroport Pearson de Toronto. L’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto affirme que la recherche examinera comment mettre en œuvre des tests rapides dans un environnement aéroportuaire à grande échelle.

Les tests devraient être disponibles pour tous les employés à compter du 1er mars ainsi que pour les voyageurs au départ admissibles désireux de se porter volontaires. L’étude comparera également deux types de tests: les tests d’antigène et les «tests rapides» par réaction en chaîne de la polymérase, ou «PCR».

Laisser un commentaire