L’Ontario dévoile un plan pour recruter des enseignants francophones partout au pays

TORONTO — L’Ontario investira 12,5 millions de dollars pour le recrutement et la formation d’enseignants de langue française au cours des quatre prochaines années afin de combler une pénurie accentuée par une demande croissante de programmes de langue seconde.

La stratégie vise à rendre la formation des enseignants de langue française plus flexible tout en réduisant les obstacles, a déclaré le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, alors qu’il dévoilait le plan jeudi.

« Nous agissons pour répondre aux besoins clairs et résoudre une pénurie qui dure depuis une décennie en Ontario – et pour être juste, qui est un défi dans tout le pays », a-t-il déclaré. «Plutôt qu’une mosaïque d’efforts, nous mettons en œuvre une stratégie globale.»

L’Ontario souhaite embaucher jusqu’à 500 nouveaux enseignants de langue française par an, a déclaré Stephen Lecce, bien que cela prenne un certain temps pour en arriver là.

Le gouvernement travaille avec les trois facultés d’éducation de langue française de la province, l’Université d’Ottawa, l’Université Laurentienne et l’Université de l’Ontario français, « en vue d’améliorer la procédure d’admission aux programmes de formation à l’enseignement».

Le plan, élaboré sur une période de neuf mois, verra la province recruter des enseignants des communautés francophones au Canada et à l’étranger.

Le syndicat des enseignants de langue française, l’association des conseils scolaires et d’autres intervenants ont été impliqués dans le processus, a indiqué la province.

La pénurie d’enseignants affecte à la fois les systèmes scolaires français et anglais de la province.

Il y a plus de 110 000 élèves inscrits dans les écoles de langue française cette année, selon le ministère de l’Éducation. Plus d’un million d’étudiants sont inscrits à un programme d’apprentissage du français langue seconde. De ceux-ci, 250 000 sont en immersion française.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.