L’Ontario élargit l’accès au vaccin contre la variole simienne

TORONTO — L’Ontario a élargi l’accès au vaccin contre la variole simienne à une plus grande diversité de groupes au sein de la grande communauté LGBTQ+ ainsi qu’aux travailleurs et travailleuses du sexe.

Les nouvelles consignes du ministère de la Santé, rendues publiques mercredi, permettent à toute personne s’identifiant comme bispirituelle, non binaire, transgenre ou comme appartenant à la grande communauté LGBTQ+ de recevoir un vaccin préventif sous certaines conditions.

Ces conditions impliquent qu’il faut avoir reçu un diagnostic d’infection transmise sexuellement; avoir récemment eu deux partenaires sexuels ou plus ou en avoir l’intention; avoir eu des relations sexuelles avec des inconnus ou en avoir l’intention.

Les personnes ayant participé à des événements ou ayant fréquenté des lieux dédiés aux activités sexuelles, comme des saunas ou des clubs échangistes; les personnes qui travaillent ou agissent comme bénévoles dans de tels endroits; et les personnes qui ont des contacts rapprochés avec des travailleurs et travailleuses du sexe sont aussi concernées.

Jusqu’ici, en Ontario, le vaccin préventif contre la variole simienne était réservé aux hommes gais ou bisexuels sous certaines conditions.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.