L’Ontario élargit ses populations cibles pour les tests de dépistage

TORONTO — Le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario ordonne que tous les travailleurs de la santé et les premiers intervenants subissent un test de dépistage de la COVID-19 dès qu’ils développent des symptômes, même atypiques.

Dans une nouvelle note de service, le docteur David Williams ordonne également que toute personne nouvellement admise dans un foyer de soins de longue durée subisse le test, tout comme les résidents — même asymptomatiques — qui ont eu des contacts avec un cas confirmé.

Ces directives élargies répondent en grande partie à l’appel lancé mercredi par Doug Ford. Le premier ministre allait toutefois un peu plus loin, en demandant que l’on administre le test à tous les résidents en foyers de soins de longue durée, les travailleurs de la santé de première ligne et les premiers répondants, qu’ils aient ou non développé des symptômes.

M. Ford exprimait sa frustration face au nombre peu élevé de tests effectués chaque jour en Ontario, bien en deçà de la capacité de traitement en laboratoires. Le gouvernement a admis que la capacité de l’Ontario est actuellement de 13 000 tests par jour, mais que seulement 3500 échantillons environ sont soumis aux laboratoires par les centres d’évaluation des citoyens. M. Ford souhaite que l’Ontario fasse vraiment 13 000 tests chaque jour.

Dans sa note de service, le docteur Williams explique que le dépistage pour les patients, les résidents ou les travailleurs de la santé asymptomatiques n’est généralement pas recommandé. Le médecin hygiéniste en chef a par ailleurs lancé une nouvelle directive pour les foyers de soins de longue durée: tout le personnel et les visiteurs essentiels devront porter le masque lorsqu’ils sont dans ces établissements, qu’il y ait ou non éclosion de la COVID-19.

L’Ontario signale jeudi 26 nouveaux décès, ce qui porte le bilan à 200 morts depuis le début de l’épidémie de COVID-19. On a enregistré 483 nouveaux cas confirmés depuis mercredi, avec un total de 5759 — une augmentation de 9,2 % en 24 heures. Plus de 2300 cas ont par ailleurs été résolus, soit 40 pour cent de tous les cas recensés jusqu’ici en Ontario. Jeudi matin, 632 patients étaient hospitalisés, dont 264 aux soins intensifs et 214 sous respirateur.

Par ailleurs, près de 4100 tests ont été complétés en 24 heures jusqu’à 16 h mercredi, peu de temps après la sortie du premier ministre Ford. Mais pour une troisième journée consécutive, l’arriéré dans les tests de dépistage a encore augmenté, d’une centaine environ, pour atteindre maintenant 1200.

Les plus populaires