Beaucoup de Québécois passeront Noël sans électricité à cause de la tempête

MONTRÉAL — Beaucoup de Québécois risquent de passer Noël sans électricitéalors qu’une tempête hivernale majeure s’abat sur le Québec et l’Ontario, causant de nombreuses pannes, la fermeture de routes, de multiples collisions de véhiculesainsi que des retards et des annulations dans les aéroports.

Lors d’une conférence de presse vendredi en fin d’après-midi, le vice‑président exécutif d’Hydro-Québec Éric Filion a indiqué qu’il était «difficile de donner un temps de rétablissement pour les abonnés qui n’ont plus de courant», en précisant qu’Hydro-Québec vise à «rebrancher la majorité des abonnés pour dimanche soir».  

Il a toutefois ajouté que «malheureusement», certains clients n’auront pas de courant avant lundi ou mardi.

Hydro-Québec rapportait qu’environ 378 000 de ses clients étaient sans électricité vers 0h45 samedi. Les régions les plus touchées sont la Capitale-Nationale, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Montérégie, le Bas-Saint-Laurent, la Mauricie et la Côte-Nord.

«C’est important de mentionner que l’événement météo est toujours en cours, donc de nouvelles pannes surviennent présentement et on travaille évidemment le plus rapidement possible, mais toujours dans un souci de grande sécurité pour nos employés, mais aussi pour le public», a expliqué le vice-président d’Hydro-Québec.

«Évidemment, il y a beaucoup de neige et de pluie, de la neige lourde qui est tombée sur la végétation et sur nos fils électriques, ce qui occasionne des pannes. On a également des vents violents, des rafales à plus de 100 km à l’heure», a indiqué Éric Filion.

Vendredi, 1100 travailleurs étaient sur le terrain à pied d’œuvre à travers la province. 

«On a également des équipes de soutien, entre autres pour la logistique, l’hébergement, l’alimentation de nos travailleurs et les équipes de service à la clientèle et nos équipes évidemment de communication alors j’en profite pour les remercier pour le professionnalisme» a tenu à ajouter Éric Filion.

Environnement Canada a publié des avertissements météorologiques pour une grande partie de l’Ontario et du Québec, concernant de la neige abondante, des vents violents et de la pluie verglaçante.

«C’est une très forte tempête, parmi les plus fortes depuis longtemps», a expliqué le météorologue chez Environnement Canada Simon Legault.  

«On a vu tout ce que les Américains ont vécu dans les derniers jours» et «le même phénomène météo qui a engendré ça, engendre maintenant des conséquences chez nous», a précisé le météorologue.

Plusieurs routes fermées

Alexandre Vigneault, porte-parole de Transports Québec, a indiqué en début d’après-midi que les routes de la région de la Capitale-Nationale et de l’Abitibi étaient particulièrement touchées par la météo.

«Si on regarde du côté de l’Abitibi, la 117 dans le parc de la Vérendrye, c’est enneigé sur toute la longueur et la visibilité est réduite à plusieurs endroits alors ça peut causer certains problèmes.»

Les routes 113 et 177 qui relient l’Abitibi au Saguenay–Lac-Saint-Jean étaient fermées vendredi après-midi ainsi que la 175 et la 169 dans la réserve faunique des Laurentides et la visibilité était nulle sur la 138 en bordure du fleuve près de Québec.

Transports Québec conseille de télécharger l’application Québec 511 pour demeurer au fait des événements en cours sur le réseau routier.

En raison de la tempête, Opération Nez rouge a annulé ses services de raccompagnement dans ces secteurs : Alma, Argenteuil, Joliette dans Lanaudière, Mont-Laurier, Pays-d’en-Haut, Québec, Roberval, Shawinigan.

Vents violents et inondations à Québec

Dans la région de la ville de Québec, les accumulations totales de neige «pourraient approcher les 50 centimètres en terrains montagneux», a indiqué Environnement Canada.  

Selon le site de surveillance des crues des eaux de la Sécurité publique, le fleuve Saint-Laurent a dépassé le seuil d’inondation mineure au port de Québec vendredi pour atteindre le niveau majeur en fin d’après-midi.

«Au pic de la marée haute vers 18h00, la station du Vieux-Québec a battu un record de haut niveau d’eau vieux de 1931 (7,1 m) ! Le nouveau record s’établit maintenant à 7,157 m», a précisé Environnement Canada sur Twitter vendredi.  

En soirée, la Sécurité publique de la Ville de Québec a indiqué avoir reçu plus de «600 appels de type structure dangereuse» et «plus de 230 appels de type danger électrique».

À Québec, c’est trois fois plus d’appels au 911 qui ont été reçus comparativement à la moyenne quotidienne. Il y a notamment eu 18 appels pour des accidents de la route, mais personne n’a été blessé grièvement. 

Routes glacées à Montréal, neige dans le 450

Environnement Canada a signalé que dans la région de Montréal, «les températures devraient chuter rapidement».

Ainsi, «les surfaces, comme les routes, les rues, les trottoirs et les terrains de stationnement, pourraient devenir glacées et glissantes. Il pourrait y avoir des répercussions importantes sur la circulation à l’heure de pointe en zones urbaines.»

Selon Environnement Canada, les régions de la Montérégie, des Laurentides et de Lanaudière avaient déjà reçu 30 centimètres de neige en milieu de matinée.

Les vents ont également soufflé fort, atteignant jusqu’à 90 km/h à Montréal en milieu d’après-midi.

Transports Québec a signalé de nombreuses sorties de route et une multitude de véhicules en panne sur les autoroutes de la région métropolitaine vendredi.

Débordements côtiers dans l’est

Dans l’est du Québec, plusieurs secteurs sont sous le coup d’avertissements de risque de déferlement de vagues et de débordement côtier. 

La Gaspésie, la Côte-Nord ainsi que certains secteurs du Bas-Saint-Laurent et de la Capitale-Nationale pourraient subir cette tempête. De l’érosion côtière est possible dans les zones à risque.

Aux Îles-de-la-Madeleine, Environnement Canada note également qu’il y a un risque d’érosion du littoral ainsi que de violentes rafales. La menace sera surtout présente lors de la marée haute de samedi midi.

«On parle de plus de 130 km/h, donc, ça va créer des vagues, de quatre, cinq, six mètres de hauteur en arrivant sur la côte, il va avoir beaucoup d’érosion», a indiqué Simon Legault d’Environnement Canada en début d’après-midi.

Service postal perturbé et écoles fermées

En raison des conditions météo, Postes Canada a émis des alertes de service rouges et jaunes pour chaque province et territoire, ce qui signifie que «certaines activités pourraient s’avérer impossibles dans certaines régions et être retardées dans d’autres».

«Là où nous pouvons livrer le courrier, nous demandons aux gens de dégager l’accès à leur domicile en enlevant la neige et la glace de leur allée piétonnière, de leurs escaliers et de leur entrée de cour», a-t-on indiqué.

Plusieurs centres de services scolaires du Québec ont annoncé la fermeture d’écoles primaires et secondaires pour vendredi compte tenu des conditions météo et pour des raisons de sécurité.

Vols annulés

Les aéroports internationaux de Montréal et Toronto affichaient vendredi de nombreux vols retardés ou annulés, principalement en direction ou en provenance de l’ouest du pays, de l’Est américain et des destinations soleil.

Tard jeudi, WestJet a annoncé l’annulation de manière proactive des vols dans des aéroports de l’Ontario, du Québec et de la Colombie-Britannique en raison des prévisions météorologiques.

La compagnie aérienne indique que les annulations s’appliquent à tous les vols prévus à l’arrivée et au départ de l’aéroport international Pearson de Toronto à partir de vendredi à 9h00, heure de l’Est, jusqu’à la fin de la journée. Les autres aéroports touchés par les interruptions de service comprennent ceux d’Ottawa, de London, de Montréal et de Waterloo.

La tempête frappe aussi l’Ontario

Selon la Police provinciale de l’Ontario, jusqu’à 100 véhicules ont été impliqués dans de multiples collisions sur l’autoroute 401. Certaines sections de cette route très fréquentée dans le sud-ouest de l’Ontario sont fermées. L’autoroute 402, dans la région de London, est également fermée à plusieurs endroits en raison de multiples accidents.

Vers 0h45 samedi, Hydro One, le plus grand service public d’électricité de l’Ontario, a indiqué que près de 80 000 abonnés étaient privés de courant. Pour sa part, Hydro Ottawa, qui alimente quelque 353 000 habitations et entreprises dans la capitale fédérale et à Casselman, faisait état d’environ 600 clients sans électricité, vendredi vers 20h00, disant que les équipes avaient pu rétablir le service pour plus de 117 000 clients.  

Dans certaines parties du sud de l’Ontario, la pluie suivie d’une chute des températures pourrait entraîner des conditions de gel soudain, tandis que des vents violents et des conditions de blizzard sont prévus pour certaines régions.

Plusieurs conseils scolaires, dont à Toronto Ottawa et London, ont aussi fermé des écoles pour la journée.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.