L’Ontario établit un bureau anti-racisme, 10 ans après avoir promis de le faire

TORONTO – L’Ontario établit une Direction générale de l’action contre le racisme, 10 ans après avoir promis de le faire.

En 2006 les libéraux ont fait adopter une législation qui leur permettait de créer un tel bureau, mais la première ministre Kathleen Wynne dit que le besoin de s’attarder au racisme s’est accentué au cours de la dernière année.

Elle affirme que le gouvernement a fait beaucoup de travail dans ce dossier au cours des années, mais que certains problèmes auxquels font face les réfugiés syriens et le débat au sujet des contrôles d’identité faits par la police dans les rues — une certaine forme de profilage —a montré que la discussion devait être revue sous un nouveau jour.

Le ministre de la Culture Michael Coteau devient ministre délégué à l’Action contre le racisme.

Mais jusqu’à maintenant, il n’y a pas de budget ni de plan d’affaires pour le bureau. M. Coteau doit consulter les membres de la communauté pour établir les détails du mandat du bureau.

Le NPD demande depuis longtemps la création d’un tel bureau et la chef Andrea Horwath affirme que bien qu’il aurait dû être mis en place il y a longtemps, elle accueille avec satisfaction la promesse du gouvernement d’écouter — «pour faire changement» — les voix des gens de la communauté.

Mme Wynne dit que l’annonce est aussi de nature économique.

Selon elle, il est crucial que chaque jeune de la province, quelle que soit la couleur de sa peau, sa religion ou ses origines ethniques, ait toutes les occasions possibles de participer à l’économie.