L’Ontario étend les «services de garde d’urgence» à plus de travailleurs

TORONTO — L’Ontario étend les «services de garde d’urgence» à plus de travailleurs, mais bien que la province ait également connu son taux de croissance le plus faible de nouveaux cas de COVID-19 en quelques semaines, le gouvernement n’a pas précisé mercredi à quel moment les garderies pourraient toutes rouvrir.

On a recensé mercredi 347 nouveaux cas, soit une hausse de seulement 2,3 %; cette hausse était de 3,5 % mardi, mais de 2,9 % lundi. Dans le cadre de la feuille de route du déconfinement graduel projeté par le premier ministre Doug Ford, le médecin hygiéniste en chef devra constater une diminution constante, sur deux à quatre semaines, du nombre de nouveaux cas avant de conseiller à l’exécutif de passer à la première étape.

M. Ford a admis mercredi que les chiffres semblent pour l’instant plutôt bons, car le nombre de cas a diminué depuis cinq jours, sauf mardi. «C’est une tendance positive, une tendance positive pour donner aux gens l’espoir que nous approchons» du déconfinement, a-t-il déclaré, sans donner de dates.

La réouverture des garderies est la clé du redémarrage de l’économie ontarienne, a reconnu le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, qui veut toutefois le faire en toute sécurité. «Le gouvernement comprend parfaitement que la garde des enfants est souvent une condition préalable à la participation au marché du travail», a-t-il dit. «Nous serons en mesure de faire rapport sur les détails de chacune de ces étapes dans les prochains jours.»

Toutes les garderies en Ontario sont actuellement fermées jusqu’au 6 mai, au moins, en vertu de l’état d’urgence sanitaire, qui ne peut être prolongé que de deux semaines à la fois.

37 nouvelles garderies d’urgence

En attendant, les services de garde d’urgence, offerts jusqu’ici au personnel soignant, seront dorénavant élargis aux parents qui travaillent dans les résidences pour personnes âgées, les épiceries et les pharmacies, aux camionneurs, aux travailleurs de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, ainsi qu’aux membres des Forces armées canadiennes et au personnel du ministère de la Défense nationale en Ontario.

Cette expansion des services de garde d’urgence signifiera l’ouverture de 37 autres centres de la petite enfance, en plus des 100 déjà ouverts pour les travailleurs de la santé.

Par ailleurs, l’une des garderies d’urgence à Toronto a fermé ses portes pendant deux semaines, après que trois membres du personnel ont été infectés. Le premier ministre Ford souhaite maintenant que chaque intervenante en garderies soit testée, même celles qui n’ont pas de symptômes. Le médecin-hygiéniste en chef, le docteur David Williams, a d’ailleurs déclaré que la surveillance des garderies d’urgence sera prise en compte dans les décisions sur la manière et le moment de les rouvrir à plus grande échelle.

Actuellement, aucune garderie d’urgence ne peut accueillir plus de 50 personnes. Le personnel est également contrôlé avant d’entrer, aucune visite n’est autorisée et les centres doivent être nettoyés à fond tous les jours avant leur ouverture, a rappelé le ministre Lecce.

Toujours les soins de longue durée

L’Ontario a maintenant enregistré 15 728 cas de COVID-19, avec 996 décès; on compte par ailleurs 9612 cas résolus, soit plus de 60 % du total. Le nombre de personnes hospitalisées a augmenté mercredi, bien que le nombre de patients aux soins intensifs et sous respirateurs ait légèrement diminué.

On recense 45 décès supplémentaires, mais une base de données distincte sur les centres de soins de longue durée signale une augmentation de 70 décès dans ces établissements par rapport à la veille. Dans ces centres de soins de longue durée, on recense maintenant 775 décès, 2632 cas confirmés chez les résidents et 1361 chez les membres du personnel. Des foyers d’éclosion sont actifs dans 159 foyers. Environ 45 % de tous les décès dans les centres de soins de longue durée ont eu lieu dans seulement 11 foyers.

Selon l’information la plus récente sur les résidences pour personnes âgées — qui provient d’une troisième source provinciale —, on signale également 56 éclosions dans ces établissements, avec 588 cas et 114 décès.

L’Ontario a effectué 11 554 tests en 24 heures; les autorités comptaient faire 14 000 tests par jour d’ici mercredi —  un nombre qui sera reflété dans les données de jeudi.