L’Ontario franchit la barre des 4000 nouveaux cas de COVID-19 en une seule journée

TORONTO — L’Ontario signalait vendredi 4249 nouveaux cas de COVID-19, un chiffre record pour les nouvelles infections quotidiennes, même si on y soustrait les 450 cas attribués aux 5 et 6 janvier et qui sont inclus dans ce bilan. 

On signale par ailleurs 26 nouveaux décès dus au virus et 369 malades aux soins intensifs, dont 250 sous respirateurs, ainsi que 1446 hospitalisations au total.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a précisé que les 450 cas supplémentaires avaient été ajoutés au bilan de vendredi en raison d’un retard dans les données de la régie de la santé de Toronto.

Des 4249 nouveaux cas recensés vendredi, 1382 sont à Toronto, 691 dans sa proche banlieue de Peel, 427 dans celle de York, 213 à Niagara et 184 dans le comté de Windsor-Essex. La province affirme que 14 932 doses de vaccins avaient été administrées vendredi matin, pour un total de 87 563 jusqu’ici en Ontario.

Le PDG d’un hôpital de Toronto qui est responsable des cliniques de vaccination a soutenu que l’établissement devait manquer de vaccins vendredi.

Le dirigeant du University Health Network a lancé cet appel pressant sur les réseaux sociaux, alors que des milliers de rendez-vous pour la vaccination sont déjà prévus en fin de semaine. 

Kevin Smith souligne que 3000 personnes par jour ont pris rendez-vous pour recevoir la vaccination samedi, dimanche et lundi.

Le premier ministre Doug Ford a signalé cette semaine que la province allait manquer de vaccins si elle ne recevait pas un autre envoi bientôt.

L’Ontario a déclaré plus tôt cette semaine que tous les résidents des soins de longue durée, les travailleurs et le personnel soignant essentiel des zones chaudes seront vaccinés d’ici le 21 janvier.

Délestage et transferts 

Des hôpitaux de l’Ontario ont par ailleurs reçu l’ordre de se préparer à transférer des patients à l’extérieur de leur région, au moment où les hospitalisations liées à la COVID-19 continuent d’augmenter dans la province.

Une note de service de Santé Ontario aux PDG des hôpitaux, jeudi, indique que les projections actuelles montrent que plus de 500 patients gravement malades de la COVID-19 pourraient se trouver dans les hôpitaux de l’Ontario d’ici le 24 janvier. 

«Nous devons travailler, en tant que système provincial, à un niveau jamais requis auparavant», a écrit le PDG de Santé Ontario, Matthew Anderson, dans la note de service aux directions des hôpitaux.

L’agence ordonne aux hôpitaux dont les lits de soins intensifs pour adultes sont inoccupés de réserver un tiers de l’espace pour les transferts des hôpitaux qui dépasseraient éventuellement leur capacité. La note prévient que tous les hôpitaux devront être prêts à accepter les transferts lorsqu’on leur en fera la demande.

Les hôpitaux sont également invités à uniformiser leurs critères d’admission aux soins intensifs avec le Centre de commandement en soins intensifs chargé de lutter contre la COVID-19 de l’Ontario. C’est ce centre de commandement qui gérera les transferts de patients aux soins intensifs entre les hôpitaux.

Les établissements situés dans les zones de transmission communautaire sont invités à poursuivre les soins non liés à la COVID-19 «sans délai» et à préparer des plans pour reporter les soins non urgents si nécessaire.

La note a été transmise au moment où des hôpitaux ont déjà dû reporter des chirurgies non urgentes et commencer à transférer des patients en raison de flambées de COVID-19. L’hôpital régional de Windsor a ainsi déclaré que plus de 50 patients avaient été transférés vers d’autres hôpitaux jeudi. 

Des hôpitaux de Toronto, comme l’hôpital St. Joseph’s ou le Humber River, pourraient également transférer certains jeunes patients à l’hôpital pour enfants «SickKids», afin de libérer des lits pour des patients adultes atteints de la COVID-19.

Laisser un commentaire