L’Ontario ne gèlera pas les évictions; demande aux proprios d’être flexibles

TORONTO — Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a indiqué vendredi qu’il n’a pas l’intention d’imposer un moratoire sur les évictions commerciales, mais il a demandé aux propriétaires d’être flexibles avec leurs locataires pendant la pandémie de COVID-19.

L’Ontario a interdit les évictions résidentielles pendant la pandémie et plusieurs groupes ont demandé la même mesure pour les commerçants.

La fermeture de plusieurs commerces non essentiels pendant la crise a causé plusieurs difficultés financières chez leurs propriétaires, qui ont du mal à payer leurs factures et leurs loyers. Un programme fédéral-provincial d’aide a été annoncé, mais n’a pas encore pris forme. Certains commerçants disent que leurs propriétaires ne voudront pas y participer.

Les demandes de moratoire sur les évictions commerciales se sont accentuées à l’approche de samedi, date à laquelle les propriétaires peuvent changer les serrures si le loyer de mai n’a pas été acquitté.

Ford estime toutefois qu’il pourrait y avoir des conséquences juridiques si le gouvernement provincial intervient dans les contrats de location à long terme.

«Vous savez ce qui me rend fou? Je ne peux blairer ces propriétaires vicieux, a dit le premier ministre. Ils le sont. Vous devez protéger les plus petits en tout temps. Ces commerçants sont en difficulté. J’espère seulement qu’ils pourront tenir le coup encore quelques mois. Ce n’est pas la fin du monde. Les grands propriétaires commerciaux: montrez que vous avez du coeur.»

«Si leurs locataires s’en vont, croient-ils qu’on fera la file pour louer leurs locaux?», a demandé M. Ford.

Le programme gouvernemental prévoit des prêts à hauteur de 50 pour cent des loyers pour les petits commerçants qualifiés, ces derniers assumant 25 pour cent du coût total ensuite.

«Les propriétaires ont le choix entre obtenir 75 pour cent ou rien, a ajouté M. Ford. Je pense que c’est une bonne entente pour les propriétaires.»

La première étape de la reprise économique se fera à compter de mardi en Ontario. Certains commerces pourront rouvrir, dont les commerces de détail, les centres sportifs permettant des activités respectant la distanciation, les concessionnaires d’automobile, les vétérinaires pour les rendez-vous de suivis, les toiletteurs ainsi que certains services domestiques, comme l’entretien ménager.

341 nouveaux cas

Par ailleurs, l’Ontario a rapporté 341 nouveaux cas d’infection à la COVID-19 et 27 décès de plus.

La province a également signalé qu’en raison d’un pépin informatique, les chiffres de jeudi ont été sous-évalués. Il y a eu 345 nouveaux cas pour cette journée, au lieu des 258 rapportés.

Ces statistiques portent le nombre total de personnes infectées dans la province à 21 922, avec 1825 décès et 16 641 rémissions.

Les chiffres ajustés signifient également que la croissance des nouveaux cas d’infection dans la province a été stable à 1,6 pour cent au cours des trois derniers jours.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a ajouté que les nouveaux cas quotidiens en Ontario ont toujours une tendance à la baisse.

Le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 a chuté de 1026 à 986, tout comme le nombre de gens aux soins intensifs ou ayant besoin d’un respirateur.

Les plus populaires