L’Ontario obtient une entente de principe avec ses enseignants du primaire

TORONTO — L’Ontario a réussi à obtenir une entente de principe, vendredi, avec son plus important syndicat de l’enseignement à la suite d’une très difficile ronde de négociation.

Cette nouvelle entente de principe, cette fois avec la Fédération des enseignants du primaire de l’Ontario (EFTO), signifie que le gouvernement a maintenant un projet d’entente avec deux des quatre principaux syndicats.

Aucun détail n’a été révélé au sujet du contenu du projet de convention collective, mais le ministre de l’Éducation Stephen Lecce a déclaré par communiqué que le gouvernement s’est engagé à maintenir la taille des classes et les journées complètes à la maternelle, ainsi qu’à investir dans les services d’enseignement particuliers et à augmenter de manière juste le salaire des enseignants.

«Notre attention demeure tournée vers la concrétisation de nouvelles ententes afin d’offrir stabilité et certitude aux élèves, aux parents et aux enseignants», a-t-il écrit.

Le gouvernement avait préalablement déclaré qu’il allait demeurer inflexible et n’augmenterait pas son offre d’augmentation de salaire et d’avantages sociaux au-delà de 1 % par année.

Les grands syndicats réclamaient des hausses salariales de 2 % et d’environ 6 % sur les avantages sociaux.

Les quelque 83 000 membres de l’EFTO vont devoir se prononcer par vote sur la ratification de l’entente.

Les plus populaires