L’Ontario pourrait consacrer 7 M $ en quatre ans contre les GES, selon le Globe

TORONTO – Le gouvernement ontarien refuse de confirmer qu’il consacrera 7 milliards $ sur quatre ans pour lutter contre les changements climatiques dans la province.

Les libéraux de Kathleen Wynne ont soutenu lundi qu’aucune décision finale n’avait encore été prise sur la stratégie que voudra adopter l’Ontario pour réduire son empreinte carbone.

Le quotidien «The Globe and Mail» écrivait lundi qu’il avait obtenu une copie de la stratégie présentée la semaine dernière au cabinet libéral, qui prévoirait notamment l’élimination graduelle du recours au gaz naturel pour le chauffage résidentiel. Selon le quotidien, toutes les nouvelles maisons construites à compter de 2030 devront être chauffées à l’électricité ou au géothermique.

Par ailleurs, le gouvernement ontarien souhaiterait que 12 pour cent de tous les nouveaux véhicules vendus d’ici 2025 soient électriques.

Un porte-parole du ministre de l’Environnement, Glen Murray, a précisé lundi que le gouvernement était toujours en mode consultations concernant sa stratégie sur les changements climatiques et qu’il annoncerait sa décision «au cours des prochaines semaines».

Selon le «Globe and Mail», le gouvernement Wynne espère que la nouvelle stratégie permettra à la province de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 37 pour cent sous les niveaux de 1990 d’ici 2030, et de 80 pour cent d’ici 2050.

Le budget dévolu à cette stratégie proviendrait des recettes tirées du Système de plafonnement et d’échange de droits d’émissions («bourse du carbone») — des revenus estimés par les libéraux à 1,9 milliard $ par année.

L’Ontario a annoncé il y a un an qu’elle se joignait à la «bourse du carbone» mise en place par le Québec et la Californie dans le cadre de la «Western Climate Initiative». Le Manitoba a signé une lettre d’entente au sommet de Paris en décembre pour s’y joindre aussi éventuellement.