L’Ontario promet de diminuer les files d’attente pour le dépistage de la COVID-19

TORONTO — Le premier ministre ontarien a promis mardi de nouvelles mesures pour diminuer les files d’attente dans les centres de dépistage de la COVID-19, tandis que la ministre de la Santé a admis que le gouvernement n’avait pas anticipé une telle hausse de la demande avec le retour des élèves en classe.

Au cours de son point de presse quotidien sur la COVID-19, Doug Ford a déclaré que le gouvernement envisageait plusieurs options, notamment la possibilité que des pharmacies communautaires puissent effectuer des tests. M. Ford s’est dit préoccupé par la pression accrue sur les hôpitaux, qui gèrent de nombreux centres de dépistage.

Le premier ministre a raconté qu’il s’était rendu mardi dans un centre de test à Brampton et avait vu la longue file de personnes attendant d’être testées. «C’était ridicule», a-t-il estimé. «Trois à quatre heures (d’attente). Nous nous en occupons.»

De longues files ont notamment été signalées mardi dans des centres de dépistage à Toronto, Ottawa et London.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a suggéré que l’une des principales raisons de l’augmentation de la demande était la réouverture des écoles. «Les gens sont préoccupés, en particulier pour leurs enfants», a-t-elle admis. «Nous nous attendions à une augmentation des files d’attente, mais peut-être pas à ce point.»

Mme Elliott a indiqué que les autorités de la santé publique pourraient résoudre le problème en sollicitant les pharmacies ou les laboratoires pour qu’ils réalisent une partie des tests.

Lundi, M. Ford avait prévenu que la hausse du nombre quotidien de nouveaux cas en Ontario pourrait forcer la province à replacer certaines régions en confinement. Il a indiqué mardi qu’il présenterait également dans les prochains jours de nouvelles lignes directrices pour les régions ontariennes les plus touchées.

Le premier ministre a expliqué qu’il s’était entretenu avec les maires de Toronto, Brampton et Ottawa — les villes qui ont rapporté la majeure partie des nouveaux cas ces dernières semaines — au sujet de leurs besoins. «Ils nous ont donné leurs sujets de préoccupation, nous allons les aborder tout de suite», a dit M. Ford, sans donner de détails sur des demandes spécifiques.

L’Ontario a rapporté mardi 251 nouveaux cas de COVID-19 et quatre nouveaux décès liés au virus. La majorité des nouveaux cas se concentrent à Toronto (73), Ottawa (51) et la région de Peel (42).

Laisser un commentaire
Les plus populaires