L’Ontario raccourcit les délais entre deux doses du vaccin d’AstraZaneca

Le gouvernement ontarien a annoncé samedi qu’il comptait à diminuer l’intervalle entre les deux doses pour les personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca, le faisant passer de douze à huit semaines.

Il a aussi indiqué que ces personnes pouvaient choisir entre une seconde dose du vaccin d’AstraZeneca ou d’un vaccin à ARNm, comme Pfizer ou Moderna.

Plusieurs faisaient pression sur le gouvernement pour qu’il donne le choix à la population de recevoir plus rapidement une protection complète à cause des nombreux variants du coronavirus.

À partir du lundi, à 8 h, les personnes qui ont reçu leur première dose du vaccin d’AstraZeneca seront admissibles à la prise de rendez-vous pour leur seconde dose à un intervalle de huit semaines. Elles peuvent contacter la pharmacie ou le fournisseur de soins primaires où elles ont reçu leur première dose.

Quant à celles qui opteraient pour un vaccin à ARNm, elles peuvent prendre rendez-vous sur le site internet provincial, auprès des circonscriptions sanitaires qui utilisent leur propre système ou d’une pharmacie participante.

«Cette décision est fondée sur de nouvelles données probantes cliniques concernant l’administration de deux doses de vaccins différents, comme le soutient le Comité consultatif national de l’immunisation», ont déclaré les autorités par voie de communiqué. 

«Des données probantes provenant de multiples études indiquent que la combinaison des vaccins contre la COVID-19 à des intervalles de doses compris entre huit et douze semaines est sûre et démontre une réponse immunitaire favorable», ajoutent-elles.

Elles signalaient toutefois qu’il était «prouvé qu’un intervalle plus long entre deux doses du vaccin d’AstraZeneca procure une protection plus élevée».

502 nouveaux cas

L’Ontario rapporte samedi 502 nouveaux cas de COVID-19 et 15 décès liés à la maladie.

La ministre de la Santé Christine Elliot a précisé que 89 nouveaux cas avaient été enregistrés à Toronto, 71 dans la région avoisinante à Peel, 51 à Waterloo, 37 dans la région de York et 31 dans celle de Durham.

Ces données s’appuient sur près de 24 100 tests complétés depuis le bilan précédent.

Le bilan indique que 447 personnes sont hospitalisées à cause de la COVID-19. On en compte 422 aux soins intensifs, dont 277 sous respirateur.

Selon les autorités, 195 032 doses de vaccin ont été administrées au cours des 24 dernières heures, pour un total de 11 millions.

L’Ontario est entré dans la première phase de son déconfinement en permettant notamment les repas en terrasses et la réouverture des commerces jugés non essentiels.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.