L’Ontario rapporte plus de 3000 nouveaux cas de COVID-19 dans la province

L’Ontario doit ralentir à son tour le rythme de sa campagne de vaccination à la suite du réaménagement de la chaîne de production de la société Pfizer.

Le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams a indiqué que les retards que cela occasionne dans la livraison des vaccins, auront des répercussions dans la province, même si les autorités ne peuvent en décerner l’importance.

Les résidents et le personnel des établissements de soins de longue durée qui ont déjà reçu une première dose du vaccin Pfizer obtiendront la seconde dans les 21 à 27 jours, environ dans une semaine de plus que prévu.

Le délai sera plus long pour tous les autres qui reçoivent le Pfizer: la seconde dose leur sera donnée dans les 21 à 42 jours suivant la première.

Les autorités ont rapporté samedi 3056 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire. Elles ont déploré 51 décès.

Le nombre des hospitalisations est demeuré stable à 1632. On recensait 397 patients aux soins intensifs.

La ministre de la Santé, Christine Elliot, a indiqué que Toronto et les régions avoisinantes de Peel et de York demeurent les secteurs les plus touchés. On y rapportait respectivement 903, 639 et 283 nouveaux cas.

Les autorités ont l’intention de se montrer plus vigilantes envers les commerces à grandes surfaces dès samedi.

Le gouvernement avait annoncé cette semaine que 50 inspecteurs se rendront dans les grands commerces de cinq régions — Toronto, Hamilton, Peel, York et Durham. Leur mission sera de s’assurer que les directives de santé publique y sont respectées.

Le ministre du Travail, Monte McNaughton, a indiqué qu’ils pourront fermer temporairement un établissement qui ne respecterait pas les directives et disperser les rassemblements comptant plus de cinq personnes.

Laisser un commentaire