L’Ontario recense 135 nouveaux cas et trois autres décès, dont deux dans un CHSLD

TORONTO — L’Ontario recense vendredi 135 nouveaux cas de COVID-19, et trois nouveaux décès, dont deux dans un centre de soins de longue durée qui, selon les autorités locales, constitue le plus important foyer local d’éclosion de toute la province.

Le total des cas de COVID-19 en Ontario est maintenant de 993, dont 18 décès et huit guérisons complètes.

Deux résidents d’un foyer de soins de Bobcaygeon sont par ailleurs morts dans une éclosion locale qui a également infecté au moins 14 membres du personnel, a déclaré la régie régionale de la santé du district de Haliburton, Kawartha et Pine Ridge.

Trois résidents du foyer de soins Pinecrest sont atteints et 35 autres ont ensuite présenté des symptômes, bien qu’ils n’aient pas encore été testés — selon les directives provinciales — depuis que le coronavirus a été confirmé dans l’établissement, a déclaré la médecin-hygiéniste de la région, la docteure Lynn Noseworthy.

Diverses procédures pour tenter de stopper la propagation ont été mises en place une fois que l’épidémie a été confirmée, «mais compte tenu de la période d’incubation du virus, de nombreux membres du personnel et des résidents étaient probablement déjà infectés», a précisé la docteure Noseworthy.

Les Ontariens devaient recevoir vendredi à 14 h des alertes sur leurs téléphones cellulaires, radios et téléviseurs pour avertir les voyageurs qu’ils sont tenus par la loi de s’isoler pendant 14 jours. «NE VISITEZ PAS les magasins, la famille ou les amis», lit-on dans l’avis public.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a expliqué que l’Ontario veut utiliser tous les outils pour s’assurer que les gens sont bien informés des mesures à prendre. «Nous avons besoin que chacun fasse sa part en gardant ses distances: des vies en dépendent», a-t-elle soutenu dans un communiqué.

Le gouvernement fédéral a récemment invoqué la Loi sur la mise en quarantaine pour obliger tous ceux qui arrivent au Canada par voie terrestre, aérienne ou maritime à s’isoler pendant 14 jours. Cette loi prévoit des peines pouvant aller jusqu’à 1 million de dollars ou trois ans de prison.

Les plus populaires