Plusieurs hôpitaux de l’Ontario n’accepteront que les visiteurs vaccinés

TORONTO — Plusieurs hôpitaux de l’Ontario ont adopté des politiques de vaccination obligatoire pour les visiteurs, en plus de celles qui touchent leur personnel.

Le Réseau universitaire de santé de Toronto, qui a adopté une politique de vaccination obligatoire de son personnel qui allait au-delà d’une directive provinciale, prévoit maintenant de demander aux visiteurs une preuve de vaccination complète dès le 22 octobre.

La porte-parole Gillian Howard a déclaré que le réseau hospitalier s’occupe de certaines des personnes les plus immunosupprimées ou dont le système immunitaire est le plus affaibli de la province, et que l’institution veut faire tout son possible pour protéger les patients.

À compter du 25 octobre, Trillium Health Partners à Mississauga et à l’ouest de Toronto exigera une preuve de vaccination des personnes qui visiteront les patients, à l’exception des conjoints des patients en travail et en accouchement, des patients en fin de vie, des patients pédiatriques et de ceux qui sont à l’urgence.

Ils affirment qu’ils n’accepteront pas un test négatif à la COVID-19 au lieu d’une vaccination complète pour tous les autres visiteurs, afin de permettre à leur personnel de se concentrer sur les soins aux patients.

Huron Perth Healthcare Alliance indique qu’il exigera que la famille et les soignants soient entièrement vaccinés à partir du 1er novembre, avec des exceptions semblables à celles de Trillium Health Partners.

«Notre principale responsabilité envers ceux qui ont besoin de soins dans nos hôpitaux et envers notre équipe est de fournir un environnement aussi sûr que possible», a déclaré le président-directeur général Andrew Williams dans un communiqué.

«Exiger une vaccination complète contre la COVID-19 est l’un des meilleurs moyens d’y parvenir», a-t-il ajouté.

L’Ontario a signalé mercredi 306 cas de COVID-19 et 12 décès supplémentaires.

Il s’agit du plus faible nombre de nouveaux cas quotidiens depuis le début août.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que 202 cas concernaient des personnes qui ne sont pas complètement vaccinées ou dont le statut vaccinal est inconnu.

Il y a 153 personnes dans les unités de soins intensifs en raison de la COVID-19. Quatorze d’entre elles sont complètement vaccinées, six sont partiellement vaccinées, 68 ne sont pas vaccinées et les 65 autres ont un statut vaccinal inconnu.

La province a indiqué que 269 des nouveaux cas sont liés à l’école, bien que cela représente des cas enregistrés entre vendredi dernier et mardi.

Plus de 87 % des Ontariens admissibles ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19 et 82,5 % ont reçu les deux doses.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.