L’Ontario testera davantage de groupes dès ce week-end, annonce Doug Ford

TORONTO — Le premier ministre ontarien Doug Ford a déclaré que sa province testera les travailleurs de la santé de première ligne symptomatiques et asymptomatiques à compter de cette fin de semaine, et entamera une deuxième ronde de tests de dépistage dans des centres de soins de longue durée.

Ses annonces surviennent alors que le nombre de tests de la COVID-19 menés en Ontario est bien en deçà de la capacité de la province pour une cinquième journée consécutive.

M. Ford a également indiqué qu’il envisage d’étendre à l’ensemble de la province un modèle de lieux de tests mobiles annoncé par un bureau de santé local vendredi.

Le Bureau de santé de Windsor-comté d’Essex a déclaré qu’il commencerait à mener des tests aléatoires dans la communauté avec l’aide des ambulanciers paramédicaux locaux, y compris des tests au volant et des camions semi-remorques à différents endroits.

Le nombre de tests quotidiens rapportés vendredi était de 11 276 — bien en deçà des 21 000 tests que la province a la capacité d’analyser. Le nombre de tests a grandement chuté depuis la fin du dépistage de la quasi-totalité des résidents et du personnel des centres de soins de longue durée le week-end dernier.

M. Ford a aussi annoncé que l’Ontario lancera une campagne de publicité encourageant la population à se faire tester, en particulier dans les zones où le nombre de cas de la COVID-19 est plus élevé.

Le médecin hygiéniste en chef du Bureau de santé publique de Windsor-comté d’Essex, Dr Wajid Ahmed, a annoncé vendredi un plan visant à intensifier les tests dans sa région où il y a actuellement plus de 840 cas de COVID-19.

Le Dr Ahmed a déclaré qu’il travaillait sur un plan pour garantir que les tests soient accessibles dans les bureaux des médecins locaux et qu’il commencerait des tests aléatoires dans la communauté avec l’aide des ambulanciers paramédicaux locaux.

«Nous offrirons une combinaison de tests au volant et de tests sur des camions semi-remorques à différents endroits à Windsor et à Essex pour rendre les tests vraiment aléatoires et avoir une idée fiable de la transmission communautaire», a-t-il fait valoir.

«Le plan est de choisir un endroit dans la communauté où nous pouvons trouver de nombreuses personnes à l’extérieur, et de leur proposer d’être testées après avoir recueilli des informations de base. Vous n’avez pas besoin d’avoir des symptômes pour vous faire tester dans ce test aléatoire.»

Le Dr Ahmed a déclaré que les personnes testées devront avoir leur carte Santé et une autre pièce d’identité afin de s’assurer que le bureau de santé peut communiquer avec eux si le test est positif.

Il s’attend à ce que les tests aléatoires commencent la semaine prochaine.

M. Ford avait songé à avoir recours à des fourgonnettes de tests, à effectuer des tests plus nombreux dans certains codes postaux et à cibler des groupes comme les chauffeurs de camion, les chauffeurs de taxi, le personnel de la santé qui travaille en première ligne, les travailleurs de l’automobile et ceux des usines de transformation des aliments, ainsi que les personnes qui travaillent dans les garderies et les écoles lorsque ces établissements seront rouverts.

Le premier ministre a affirmé qu’il souhaitait que le plus grand nombre possible de personnes soient testées, y compris des personnes asymptomatiques.

L’Ontario a signalé 441 nouveaux cas vendredi et 28 décès supplémentaires. Cela porte le total provincial à 24 628 cas, soit une augmentation de 1,8 % par rapport au total de la veille.

Le taux de croissance du nombre de cas en Ontario a régulièrement oscillé entre 1,5 et 1,9 % pendant 12 des 13 derniers jours.

Le médecin-hygiéniste en chef, le Dr David Williams, a expliqué que ces chiffres sont décevants et qu’ils signifient que le nombre de cas est sur un plateau.

Selon le plus récent bilan de l’Ontario, 2021 personnes sont décédées et 18 767 personnes infectées ont été guéries.

Commentaires
Laisser un commentaire