L’Ontario veut reconnaître rapidement les compétences des travailleurs de la santé

WINDSOR, Ont. — Les travailleurs de la santé de partout au Canada pourraient bientôt commencer à exercer plus rapidement en Ontario, en vertu d’un projet de loi que le gouvernement de Doug Ford souhaite déposer le mois prochain.

Le premier ministre Ford a déclaré jeudi, en conférence de presse à Windsor, que de nouvelles règles permettraient que les titres de compétence des travailleurs de la santé inscrits dans d’autres provinces et territoires soient automatiquement reconnus en Ontario, sans qu’il soit nécessaire de s’inscrire auprès d’un ordre professionnel de cette province.

Mais M. Ford a fourni peu de détails sur cette nouvelle mesure dite «de plein droit», et le Collège des médecins et chirurgiens de l’Ontario s’est dit impatient d’en connaître les modalités précises. 

L’ordre professionnel a souligné qu’il existait déjà des «voies accélérées» pour que les médecins canadiens obtiennent leur permis de pratique en Ontario, notamment par le biais de l’Accord de libre-échange canadien, entré en vigueur en 2017, et d’un mécanisme d’enregistrement temporaire, créé plus récemment.

Le porte-parole du Collège, Shae Greenfield, a souligné que les permis de pratique dans ces conditions accélérées pouvaient être délivrés dans les cinq jours suivant une demande dûment remplie.

«Nous sommes impatients de travailler avec le gouvernement pour mieux comprendre les détails» de nouvelles mesures, écrit M. Greenfield dans une déclaration. 

Les infirmières méfiantes

De son côté, l’Ordre des infirmières de l’Ontario a déclaré qu’il fournirait plus d’informations «au fur et à mesure qu’elles deviendraient disponibles».

«L’Ordre protège le public en promouvant une pratique infirmière sûre, a écrit la porte-parole, Kristi Green, dans un communiqué. L’une des façons consiste à inscrire des infirmières qui ont les connaissances, les compétences et le jugement nécessaires pour exercer en toute sécurité. 

«Nous travaillons avec le gouvernement de l’Ontario sur des changements à apporter au système de soins de santé, afin de garantir que les patients puissent recevoir des soins en toute sécurité.»

Le gouvernement Ford a également indiqué qu’une nouvelle loi permettra aux professionnels de la santé, y compris les infirmières, les ambulanciers et les inhalothérapeutes, de travailler temporairement en dehors de leurs responsabilités habituelles, tant qu’ils possèdent les compétences et les connaissances requises.

Cette mesure offrirait aux hôpitaux plus de flexibilité pour remplir certaines tâches très en demande comme lors d’éclosions virales, a plaidé le gouvernement.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.