Accident de travail à l’usine Domtar de Windsor: un décès confirmé

QUÉBEC — Domtar a confirmé mercredi soir le décès d’un des deux travailleurs qui faisaient l’objet d’une opération de sauvetage délicate à son usine de Windsor, en Estrie, depuis l’effondrement d’un échafaudage, la veille, qui était aussi haut que la papeterie.

«Toutes nos pensées et nos sympathies vont aux membres des familles de M. Yan Baillargeon», indique le communiqué. «Les démarches de sauvetage sont toujours en cours pour le deuxième travailleur.» 

La confirmation du décès de M. Baillargeon est venue alors que des messages de condoléances circulaient depuis quelques heures sur les réseaux sociaux.

«Merci à tous ceux qui ont envoyé des mots d’encouragement, des ondes positives et des prières. Après 40 heures de secours, ils ont finalement retrouvé mon frère, mais il était déjà parti vers un monde meilleur, au ciel avec notre père. On se revoit de l’autre côté grand frère. Je t’aime à l’infini», a écrit sa soeur Kim Baillargeon sur Facebook.

Parmi les messages de condoléances qui ont suivi, il y a eu celui de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) qui annonçait également le décès de l’autre travailleur.

«La CSN déplore que deux des travailleurs impliqués dans l’effondrement à l’usine Domtar auraient été retrouvés morts à la fin de ce jour. Un décès au travail est toujours un décès de trop. Toutes nos sympathies aux familles et aux proches des deux victimes», a écrit la CSN mercredi soir.

En fin de soirée, une porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), la sergente Catherine Bernard, a toutefois précisé que l’opération de sauvetage était toujours en cours pour extirper le deuxième travailleur des décombres, ce qu’a soutenu également l’entreprise.

«Ce dramatique événement nous affecte tous. Domtar collabore et participe à l’enquête toujours en cours de la Sûreté du Québec et de la CNESST pour connaître la cause de l’accident», précise son communiqué.

L’accident de travail s’est produit mardi, peu après 1 h 30, à l’usine située à Windsor, à environ 150 kilomètres à l’est de Montréal.

Les travailleurs qui manquaient à l’appel sont reliés à un sous-traitant qui effectue d’importants travaux à l’usine.

Un autre travailleur qui a été blessé dans l’effondrement a été transporté à l’hôpital, mais sa vie n’est pas menacée.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.