Pat King, un des organisateurs du «convoi de la liberté», comparaît à Ottawa

OTTAWA — L’un des organisateurs du «convoi de la liberté», Pat King, attend de savoir s’il sera libéré sous caution alors que l’audience de révision doit se poursuivre jeudi pour une deuxième journée.

Il était de retour mercredi devant un tribunal d’Ottawa à la suite d’une précédente audience en avril qui avait subitement été interrompue lorsque l’ordinateur de son avocat semblait avoir été piraté. 

Depuis lors, M. King a retenu les services d’un nouvel avocat pour obtenir sa libération sous caution et le défendre contre un nombre croissant d’accusations.

Le lendemain de la fin abrupte de l’audience, en avril, la Couronne avait annoncé qu’elle porterait contre lui des accusations supplémentaires de parjure et d’entrave à la justice.

Les détails des témoignages qui ont conduit aux allégations sont protégés par une ordonnance de non-publication du tribunal, tout comme l’audience de mercredi.

Les accusations antérieures incluaient méfaits, intimidation, entrave au travail des policiers et désobéissance à un ordre de la cour.

Pat King avait été arrêté le 18 février pour sa participation à la manifestation de trois semaines, dans les rues d’Ottawa, contre les restrictions sanitaires.

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.