L’Organisation de la Francophonie relance les candidatures pour les Jeux de 2021

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a annoncé un nouvel appel aux candidatures pour la tenue des Jeux de la Francophonie de 2021, environ un mois après que le Nouveau-Brunswick eut décidé de ne plus accueillir l’événement.

Cette décision, annoncée vendredi matin par communiqué, fait suite à une recommandation du Conseil d’orientation du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF), présentée lors d’une réunion tenue les 14 et 15 février.

Dans le communiqué, le CIJF précise que cet appel est ouvert pour une période de trois mois. Les États et gouvernements intéressés ont jusqu’au 31 mai 2019 pour déposer leur dossier de candidature. Le dévoilement de l’État ou gouvernement hôte des Jeux de 2021 devrait se faire au début de juillet.

Le Nouveau-Brunswick a annoncé son retrait au mois de janvier, citant les coûts grandissants alors que le budget d’opération est passé de 17 millions $ à 130 millions $.

Par ailleurs, la ville de Sherbrooke, qui avait présenté sa candidature pour ces Jeux, a manifesté son intérêt pour accueillir l’événement si les dépenses peuvent être contrôlées.

Le conseil municipal de Sherbrooke a adopté une résolution le mois dernier pour manifester son soutien aux Jeux de 2021, à condition d’obtenir l’aide financière des gouvernements fédéral et provincial.

Le gouvernement du Québec a déclaré qu’Ottawa devra rembourser la grande partie de la facture pour que l’événement soit présenté dans la province.

Les Jeux de la Francophonie, qui sont présentés tous les quatre ans depuis 1989, réunissent 3000 athlètes venant de 50 États membres.