Loto-Québec augmente ses profits au premier trimestre, surtout avec les loteries

MONTRÉAL — Les Québécois ne se sont pas fait prier pour verser volontairement des sommes colossales à l’État, bien qu’ils espéraient à tout coup en obtenir davantage en retour.

Les résultats du premier trimestre de Loto-Québec, rendus publics vendredi, font état d’un bénéfice net de 359,8 millions $, soit 34,7 millions $ de plus que pour la même période l’an dernier, une hausse de 10,7 pour cent, et ce, en dépit d’un trimestre comptant un jour de moins que celui de l’an dernier.

Au total, les revenus consolidés de la société d’État pour le trimestre se terminant le 25 juin dernier s’élèvent à 686,5 millions $, une avancée de 6,4 pour cent par rapport à la période correspondante de 2017-2018.

Les résultats par secteur ne sont pas tous gagnants, toutefois.

Ce sont surtout les loteries qui ont permis de remplir les coffres, les revenus y étant en hausse de 22,5 pour cent pour atteindre 244,4 millions $.

Bien que la plupart des loteries aient vu leurs ventes baisser, ces reculs ont été largement compensés par une progression spectaculaire des ventes de la Lotto Max en raison de l’offre de quelques cagnottes record. À elle seule, cette loterie a vu ses ventes progresser de 71,2 pour cent et représente le quart (25,5 pour cent) des ventes de l’ensemble des loteries avec des entrées de 62,331 millions $.

Du côté des casinos, les résultats sont moins reluisants, leurs revenus (213,5 millions $) affichant une baisse de 57 millions $ par rapport à l’année précédente.

Loto-Québec soutient toutefois que «si le trimestre ne comptait pas une journée en moins, les produits (revenus du secteur des casinos) auraient connu une hausse de 2,9 millions $ (ou 1,4 pour cent)». La société d’État ajoute aussi «qu’une plus grande remise de lots à la clientèle au Casino de Montréal a eu un impact négatif sur les produits».

Quant aux établissements de jeu, le plan d’action du gouvernement visant à enlever des appareils de loterie vidéo dans certaines zones ciblées plombe également les résultats de Loto-Québec puisqu’on note une baisse des revenus dans les bars et brasseries de 3,834 millions $.

Les revenus des bingos et du Kinzo sont également en léger repli, mais ceux des salons de jeu de Québec et Trois-Rivières sont en hausse. Dans l’ensemble, le secteur des établissements de jeu affiche des revenus de 234 millions $, comparativement à 237,3 millions $ l’an dernier, un recul de 1,4 pour cent.

À l’opposé, signe des temps, les entrées de fonds provenant du site lotoquebec.com, qui incluent à la fois le jeu en ligne et les ventes de loteries en ligne, connaissent une forte poussée de 34,9 pour cent pour atteindre 23,6 millions $.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie