L’ouragan Ian frappe la Caroline du Sud et le bilan s’alourdit en Floride

CHARLESTON, S.C. — Le nombre de morts aux États-Unis sur le parcours de l’ouragan Ian est passé à 17 alors que les autorités de Floride ont confirmé notamment vendredi après-midi plusieurs décès par noyade.

Le département de l’application de la loi de Floride a déclaré que les décès comprenaient une femme de 22 ans qui a été éjectée d’un VTT vendredi en raison d’un effondrement de la route dans le comté de Manatee et un homme de 71 ans mort des suites de blessures à la tête lors de sa chute d’un toit tandis qu’il installait des volets contre la pluie mercredi. Il y a eu plusieurs noyades, notamment une femme de 68 ans qui a été emportée dans l’océan par une vague.

Trois autres personnes sont mortes à Cuba alors que la tempête se dirigeait vers le nord plus tôt dans la semaine. Le nombre de morts devrait augmenter encore lorsque les responsables des urgences auront l’occasion de fouiller de nombreuses zones les plus durement touchées par la tempête.

Vendredi, l’ouragan Ian a frappé la côte de la Caroline du Sud, déchirant les jetées et remplissant les quartiers d’eau.

Ian est entré dans les terres près de Georgetown avec des vents beaucoup plus faibles que lorsqu’il a traversé la côte du golfe de Floride mercredi. Alors qu’il traversait la Caroline du Sud, Ian est passé d’un ouragan à un cyclone post-tropical.

La pluie a fouetté des arbres et des lignes électriques et laissé de nombreuses zones de la péninsule du centre-ville de Charleston sous l’eau. Quatre jetées le long de la côte, dont deux à Myrtle Beach, se sont effondrées dans les vagues. Des vidéos de caméras en ligne ont montré des quartiers remplis d’eau de mer à Garden City jusqu’au niveau des mollets.

Ian a laissé une large bande de destruction en Floride, inondant des zones sur ses deux côtes, arrachant des maisons de leurs dalles, démolissant des commerces en bord de mer et laissant plus de 2 millions de personnes sans électricité.

Des milliers de personnes avaient répondu à la demande des autorités d’évacuer Charleston et une longue file de véhicules s’était formée vendredi. Des commerçants ont tenté de protéger leurs établissements avec des sacs de sable dans une région vulnérable aux inondations.

Des vents violents soufflaient déjà à Charleston vendredi matin et une pluie abondante tombait sur la ville. Les rues de la ville vieille de 350 ans étaient essentiellement désertes.

Vendredi avant-midi, Ian générait des vents soutenus de 140 kilomètres/heure et se trouvait à environ 175 kilomètres au sud-est de Charleston, selon le Centre national des ouragans des États-Unis, qui a aussi mis en garde contre une onde de tempête potentiellement mortelle.

En Caroline du Nord, de lourdes bandes de pluie et de vents ont frappé dans l’État vendredi après-midi. Le gouverneur Roy Cooper a prévenu les résidants que plus de 20 centimètres de pluie risquaient de tomber dans certains secteurs, avec de forts vents.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.