L’UDA demande la fin des tournages: la production de District-31 est interrompue

Les représentants de neuf associations d’artistes et de professionnels de la production télévisuelle ont signé une lettre dans laquelle ils demandent au premier ministre François Legault «d’intervenir directement auprès des producteurs et des diffuseurs afin de faire cesser dès maintenant les différents tournages jugés non essentiels par le gouvernement que ce soit en télévision, cinéma, nouveaux médias ou messages publicitaires.»

Cette demande fait suite à un incident qui s’est produit mardi, sur le plateau de District-31.

Selon un communiqué publié par l’Union des artistes (UDA), les techniciens de l’AQTIS ont refusé de poursuivre le travail sur ce plateau pour des raisons de sécurité.

Plus tôt mardi, Radio-Canada avait annoncé que le tournage de la populaire émission District 31 avait été interrompu pour la journée.

«La décision de continuer de tourner ou non sera prise mardi soir», peut-on lire dans un article publié sur le site du télédiffuseur public.

L’UDA a rappelé à ses membres, dans un communiqué, que les consignes du gouvernement du Québec doivent être respectées, ce qui signifie qu’il doit n’y avoir «aucun maquillage, aucune coiffure, aucune retouche avant chaque prise de caméra. Cela veut aussi dire de respecter la distance d’un mètre dans la mise en place ainsi que dans le tournage de chaque scène. Cela pourrait aussi concerner les répétitions de théâtre et de danse.»

Les signataires de la lettre envoyée au premier ministre font valoir que «dans une industrie éclatée en de multiples employeurs, qui se répartissent dans des dizaines de lieux de travail et couvrant plus de 1 200 productions par année, il ne nous apparaît pas judicieux que les mesures de précaution s’appliquent à géométrie variable et que la décision de poursuivre les activités repose uniquement sur les producteurs ou les diffuseurs.»

Les représentants d’artistes demandent au gouvernement de «décréter un arrêt des tournages».

Selon le message mis en ligne par l’Union des artistes (UDA), la lettre a été envoyée au premier ministre mardi après-midi.

Les signataires de la lettre sont; Sophie Prégent, présidente de l’Union des artistes (UDA), Christian Bergeron de l’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma des États-Unis, de ses territoires et du Canada, Christian Lemay de l’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma des États-Unis, de ses territoires et du Canada, Dominic Pilon, de l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l’image et du son (AQTIS), Gabriel Pelletier, de l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), Bethan Mowat de la Guilde canadienne des réalisateurs – Conseil du Québec (DGC – Québec), Luc Fortin, de la Guilde des musiciens et des musiciennes du Québec (GMMQ), Mathieu Plante de la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC) et Edgar Bori de la Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec (SPACQ).

Les plus populaires