L’UE accepte un autre report du Brexit, cette fois au 31 janvier prochain

BRUXELLES — Les 27 pays de l’Union européenne (UE) se sont entendus pour accorder au Royaume-Uni un report au 31 janvier prochain du Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

L’annonce de la conclusion d’un accord a été faite lundi sur Twitter par le président du Conseil européen, Donald Tusk. L’entente doit toutefois être formulée par écrit.

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne devait survenir au plus tard jeudi prochain, le 31 octobre.

Depuis le référendum de 2016 qui a signifié l’intention du Royaume-Uni de quitter l’ensemble européen, c’est la seconde fois que la date butoir est repoussée.

La Secrétaire d’État chargé des affaires européennes pour la France, Amélie de Montchalin, a signalé que la France s’était d’abord opposée à un report de la date butoir du 31 octobre, mais qu’il est devenu nécessaire en raison de la possibilité qu’il y ait des élections générales au Royaume-Uni.

Les plus populaires