L’Ukraine examinera des dossiers liés à l’entreprise où a travaillé Hunter Biden

JYTOMYR, Ukraine — Le procureur général de l’Ukraine a déclaré vendredi que son bureau examinait tous les dossiers fermés par ses prédécesseurs, incluant plusieurs qui étaient liées au propriétaire d’une entreprise gazière où le fils de l’ex-vice-président Joe Biden siégeait au conseil d’administration.

Cette déclaration de Ruslan Ryaboshapka survient au moment où s’amorce une enquête de destitution contre le président américain Donald Trump, en lien avec un appel au président ukrainien lui demandant d’enquêter sur le travail du fils du candidat à l’investiture démocrate en Ukraine.

M. Ryaboshapka a déclaré à la presse, à Kiev, que les procureurs vérifiaient tous les dossiers fermés ou classés par d’anciens procureurs, dont plusieurs liés à Mykola Zlochevsky, propriétaire de la société de gaz Burisma, qui avait embauché Hunter Biden en 2014, alors que son père était chargé des relations diplomatiques de l’administration Obama avec Kiev.

«Nous examinons actuellement tous les dossiers qui ont été fermés ou scindés en plusieurs parties ou qui ont déjà fait l’objet d’une enquête, afin de pouvoir renverser les cas où des mesures procédurales illégales auraient été prises», a expliqué M. Ryaboshapka.

Interrogé jeudi par l’Associated Press à propos du commentaire de M. Trump selon lequel les États-Unis ont le «droit absolu» de demander à des dirigeants étrangers d’enquêter sur des affaires de corruption, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que son pays était «ouvert» et que toutes les affaires faisant l’objet d’une enquête étaient «transparentes».

Le bureau du procureur général a par la suite déclaré que parmi les affaires examinées, il y en avait 15 où M. Zlochevsky était mentionné. Aucun des dossiers liés à M. Zlochevsky n’a encore été rouvert, a-t-il ajouté.

Les plus populaires