L’Union européenne décerne le prix Sakharov au peuple ukrainien

BRUXELLES — Le peuple ukrainien et ses représentants sont les récipiendaires du plus prestigieux prix européen en matière de droits de la personne. Mercredi, l’Union européenne leur a décerné le prix Sakharov pour leur résistance face à l’invasion russe.

Ce prix, nommé en l’honneur du dissident soviétique Andreï Sakharov, a été créé en 1988 pour récompenser les personnes ou les groupes qui défendent les libertés fondamentales et les droits de la personne. M. Sakharov, décédé en 1989, est un lauréat du prix Nobel de la paix.

Pour une deuxième année de suite, les dirigeants de l’UE se servent du prix Sakharov pour tenter de faire passer un message au Kremlin. L’an dernier, c’est l’opposant au régime de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny, qui avait été récompensé.

«Ce prix est pour ces Ukrainiens qui se battent sur le terrain. Pour ceux qui ont été forcés de fuir. Pour ceux qui ont perdu des parents et des amis. Pour tous ceux qui se tiennent debout et qui se battent pour ce en quoi ils croient», a déclaré la présidente du Parlement européen Roberta Metsola. «Je sais que le courageux peuple ukrainien n’abandonnera pas et nous non plus», a-t-elle ajouté.

Au moment de dévoiler la nomination de l’Ukraine, les députés européens ont salué «la bravoure, l’endurance et le dévouement pour son peuple» du président Volodymyr Zelensky. Ils ont aussi souligné le travail des services d’urgence de l’État ukrainien.

Parmi tant d’autres, ils ont mentionné la contribution de Yulia Pajevska, fondatrice de l’unité d’évacuation médicale des «Anges de Taira», de la militante pour les droits de la personne Oleksandra Matviychuk, du mouvement de résistance civil des Rubans jaunes ainsi que celle d’Ivan Fedorov, le maire de la ville occupée de Melitopol.

La résistance des Ukrainiens tout au long du conflit, qui remonte à l’invasion russe déclenchée il y a huit mois, a persisté malgré une hausse de l’intensité des attaques au cours des dernières semaines. Les forces ukrainiennes sont parvenues à reprendre le contrôle de larges zones du pays depuis le lancement d’une contre-offensive en août dernier, portant un dur coup à l’image de l’armée russe.

Pour les élus européens, les Ukrainiens ne défendent pas seulement leurs maisons et l’indépendance de leur pays, mais aussi la règle de droit et les valeurs européennes «contre un régime brutal qui cherche à miner notre démocratie, à affaiblir notre union et à diviser».

Le prix, assorti d’une bourse de 50 000 euros, doit être officiellement remis lors d’une séance du Parlement européen prévue à Strasbourg, en France, le 14 décembre.

Les autres finalistes considérés pour le prix 2022 incluent le fondateur emprisonné de la plateforme WikiLeaks Julian Assange et la Commission de vérité de Colombie, créée au moment de l’accord de paix de 2016 mettant fin à la guerre civile.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.