L’utilité des «Fitbit» est remise en question par une étude

LONDRES – L’utilisation d’un bracelet électronique permet peut-être de savoir combien de pas ont été franchis pendant une journée, mais les appareils eux-mêmes ne feront probablement rien pour améliorer votre santé, selon la plus importante étude jamais réalisée sur la question.

L’auteur de l’étude, le professeur Eric Finkelstein de la faculté de médecine de l’université Duke-NUS de Singapour, explique que la possibilité de mesurer leur activité physique n’incite pas nécessairement les utilisateurs à bouger plus. Il ajoute que l’aspect novateur d’avoir cette information à portée de main s’estompe plutôt rapidement.

M. Finkelstein et ses collègues ont testé le bracelet Fitbit Zip auprès de 800 adultes qu’ils ont divisés en quatre groupes. Plus de la moitié des participants souffraient d’embonpoint ou d’obésité et un tiers d’entre eux étaient actifs physiquement.

Un premier groupe a reçu de l’information au sujet de l’activité physique, mais pas de bracelet, et un second a reçu le Fitbit Zip; les membres de ces deux groupes ont également reçu environ 3 $ US par semaine.

Les membres des deux autres groupes ont reçu le bracelet et environ 11 $ US pour chaque semaine pendant laquelle ils enregistraient entre 50 000 et 70 000 pas; un groupe a pu garder l’argent, tandis que l’autre a vu sa prime être remise à une oeuvre caritative.

Après six mois, les participants qui avaient reçu le Fitbit Zip et une prime en argent témoignaient de la plus grande amélioration de leur activité physique; 90 pour cent des participants avaient toutefois abandonné le bracelet après un an.

Le niveau d’activité physique des utilisateurs du bracelet a moins reculé, pendant cette année, que celui des participants qui n’utilisaient pas de bracelet, mais même ce niveau supérieur d’activité n’était pas suffisant pour entraîner une perte de poids ou améliorer la pression artérielle.

M. Finkelstein a expliqué que les bracelets peuvent inciter les utilisateurs à marcher plus, mais que cela ne semble pas suffisant pour améliorer la santé.

Un expert qui n’a pas participé à l’étude a dit qu’il serait illusoire de croire qu’un «gadget sophistiqué» puisse à lui seul renverser des habitudes de vie bien enracinées. Un autre a dit que les gens qui sont déjà actifs physiquement n’ont pas besoin de ces bracelets pour bouger.

Les plus populaires