Lutte contre la COVID-19: Biden dévoile les co-présidents de sa cellule de crise

WASHINGTON — Le président élu Joe Biden nommera l’ancien administrateur de la santé publique des États-Unis Vivek Murthy et l’ancien commissaire de l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) David Kessler en tant que co-présidents de la cellule de crise qu’il mettra en place cette semaine pour mener le pays dans la lutte contre la COVID-19.

Une responsable de la campagne de Joe Biden, Kate Bedingfield, a annoncé que les deux experts en santé publique seraient aux commandes du nouveau groupe de travail lors de son passage à l’émission «Meet the Press» au réseau NBC dimanche. Le Dr Murthy et le Dr Kessler ont fait partie de l’équipe de M. Biden depuis le début de la campagne électorale. Leur rôle était de tenir au courant le candidat démocrate de l’évolution de la pandémie aux États-Unis.

Le Dr Murthy a occupé le poste d’administrateur de la santé publique aux États-Unis lors du deuxième mandat du président Barack Obama, tandis que le Dr Kessler a été commissaire de la FDA dans les années 1990. Il est aujourd’hui président du conseil d’administration du Centre pour la science dans l’intérêt public.

Le président-élu Biden a affirmé dans son discours de victoire samedi soir qu’il allait dévoiler lundi l’identité de tous les membres de son groupe de travail contre la COVID-19. L’objectif de cette nouvelle cellule sera de rendre concrètes les propositions qu’il a formulées lors de la campagne électorale pour qu’elles puissent être mises en place dès son inauguration en janvier. M. Biden avait déjà évoqué des mesures comme l’ajout de fonds pour acheter de l’équipement de protection individuelle, des prêts pour les petites entreprises et la mise en place de directives plus précises de santé publique.

M. Biden a concentré ses attaques envers le président Donald Trump sur la manière dont il a géré la crise sanitaire aux États-Unis lors de la campagne électorale. Il a aussi promis qu’il ferait de la lutte contre la COVID-19 sa priorité s’il était élu président.

Laisser un commentaire