«M. Trudeau pense qu’il est meilleur que Christian Dubé», dit Legault

QUÉBEC — Le premier ministre François Legault blâme Ottawa pour l’échec de la conférence fédérale-provinciale des ministres de la Santé, qui s’est terminée mardi à Vancouver. 

Il ne digère pas non plus la remarque de son homologue fédéral Justin Trudeau qui lui reproche d’envoyer des chèques aux contribuables québécois.

Au terme de la conférence mardi soir, Ottawa a refusé d’augmenter sa part de financement du système de santé, une pomme de discorde constante avec les provinces depuis au moins deux décennies: en effet la proportion de la facture assumée par le fédéral n’a cessé de diminuer au fil des années. 

M. Trudeau «ne semble pas comprendre» les besoins des provinces, a laissé entendre M. Legault mercredi matin.

Le premier ministre caquiste reproche au gouvernement fédéral de vouloir imposer des conditions alors qu’il ne finance que 22 % des dépenses en santé au pays, par rapport au fardeau de 78 % assumé par les provinces. 

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a posé les exigences du gouvernement Trudeau: les provinces et territoires doivent accepter d’utiliser des indicateurs de santé communs et de créer un système de données sur la santé de «classe mondiale» pour le pays.

«M. Trudeau pense qu’il est meilleur que (le ministre québécois de la Santé) Christian Dubé pour choisir comment dépenser l’argent», a pesté M. Legault en mêlée de presse, avant de se rendre à la séance du conseil des ministres. 

M. Dubé a exprimé sa déception à l’issue de la réunion de mardi à Vancouver et a exigé l’aide financière du fédéral.

Mais les provinces ne manquent pas d’argent, a évoqué M. Trudeau, attaquant ainsi le gouvernement caquiste qui distribuera prochainement pour 3,5 milliards $ de chèques aux contribuables québécois.   

«Ce n’est pas l’argent qui manque dans les systèmes provinciaux s’ils sont en train d’envoyer des chèques pour les gens qui en ont le moins besoin ou donner des baisses d’impôts aux plus riches», a-t-il dit en conférence de presse au Nouveau-Brunswick. 

«Je n’en reviens pas que M. Trudeau vienne dire que « M. Legault ne devrait pas aider les Québécois à faire face à l’inflation »», s’est insurgé le chef caquiste. 

«Le Québec est l’endroit (en Amérique du Nord) où on a les impôts les plus élevés. Il faut être capable de comprendre les enjeux», a-t-il ajouté.

Mardi soir, le gouvernement fédéral s’est retiré d’un communiqué conjoint avec les ministres provinciaux et territoriaux de la Santé, mettant fin à des réunions sans aucun accord pour augmenter le financement des soins de santé. 

Le ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, Adrian Dix, qui a qualifié la fin des rencontres de «décevante», avait déclaré que les ministres provinciaux et territoriaux étaient unis derrière une demande pour que le financement fédéral passe de 22 % à 35 % de leurs dépenses en santé. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.