Macron reporte la visite du roi Charles III en France, compte tenu de la situation

PARIS — Le mécontentement qui agite toute la France et les appels à une nouvelle série de manifestations contre la réforme des retraites du président Emmanuel Macron ont persuadé l’Élysée de reporter la visite d’État du roi Charles III, prévue la semaine prochaine.

Le souverain britannique devait arriver en France dimanche pour célébrer l’amitié renouvelée entre la France et la Grande-Bretagne. 

Mais les protestations et les grèves contre la décision du gouvernement de relever l’âge de la retraite de 62 à 64 ans en France promettaient d’avoir un impact sur la visite royale, les travailleurs refusant de dérouler le tapis rouge pour l’arrivée du souverain britannique.

La violence a culminé jeudi lors de la neuvième journée nationale de mobilisation organisée par les syndicats. Plus de 450 manifestants ont été arrêtés jeudi à Paris, alors que les manifestations à l’échelle nationale attiraient plus d’un million de personnes.

On signalait encore vendredi des actions dispersées en France. La circulation des trains a été ralentie, des files de camions ont bloqué l’accès au port de Marseille pendant plusieurs heures, et des monceaux d’ordures jonchaient toujours les rues de Paris.

Devant cette situation, le président Macron a déclaré vendredi que «le bon sens et l’amitié» nécessitaient de retarder la visite du roi Charles.

Lors d’une conférence de presse à l’issue d’un sommet à Bruxelles, le président français a indiqué que cette visite serait probablement devenue une cible de protestation, créant une situation «détestable pour le peuple britannique comme pour nous».

«Nous ne serions pas sérieux et nous manquerions d’un certain bon sens de proposer à sa majesté le roi et la reine consort de venir faire une visite d’État au milieu des manifestations», a déclaré le président français. Il a dit qu’il avait pris l’initiative d’appeler le roi Charles vendredi matin et que la visite serait probablement reportée à l’été.

Charles III et la reine consort Camilla prévoyaient de visiter la France et l’Allemagne lors du premier voyage du roi à l’étranger en tant que monarque britannique. Le roi envisage toujours de se rendre en Allemagne comme prévu.

Charles devait se rendre à Bordeaux mardi, coïncidant avec la dixième journée nationale de mobilisation depuis janvier. La lourde porte en bois de l’élégant hôtel de ville de Bordeaux a été détruite jeudi soir par un incendie allumé par des personnes participant à une manifestation non autorisée.

Craignant des perturbations dans les prochains jours, la Direction générale de l’aviation civile française a demandé l’annulation d’un tiers des vols au deuxième aéroport de Paris, Orly, dimanche, et de 20 % lundi.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.