Main-d’oeuvre en régions: le PQ propose d’y envoyer 50 % des immigrants

QUÉBEC — Le Parti québécois (PQ) propose que pour lutter contre la pénurie de main-d’oeuvre qui afflige de nombreuses régions du Québec, au moins 50 % des immigrants soient envoyés en région.  

La députée de Gaspé et porte-parole du Parti Québécois en matière d’immigration, d’économie et de relance, Méganne Perry Mélançon, souhaite que le gouvernement du Québec donne la priorité aux nouveaux arrivants qui s’engageront à s’installer en région, tout en s’assurant qu’il y ait des incitatifs à y demeurer.   

Mme Perry Mélançon reproche au gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) de démontrer de l’insensibilité face à la détresse des entrepreneurs issus des régions du Québec qui poussent des cris à l’aide pour avoir plus de main-d’oeuvre.  

Elle exhorte d’abord le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) ainsi qu’Emploi-Québec à s’ouvrir face aux régions car ils sont tous deux responsables de la liste des professions pouvant bénéficier du traitement prioritaire pour les demandes au sein du programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET). La députée propose aussi de permettre aux travailleurs étrangers temporaires et aux travailleurs qualifiés d’être rattachés à un bassin régional plutôt qu’à un employeur unique.   

Elle suggère aussi de favoriser la rétention des étudiants étrangers qui fréquentent les universités en région. Le Parti québécois a déjà proposé de leur rembourser le surplus qu’ils doivent débourser en frais de scolarité par rapport aux étudiants québécois s’ils s’engagent à exercer leur profession en région pendant cinq ans. 

Le PQ propose aussi d’accélérer le traitement des demandes de certificat de sélection du Québec pour les immigrants qui s’engagent à travailler en région.   

Enfin, la députée Perry Mélançon est d’avis que le gouvernement devrait mieux accompagner et appuyer les employeurs des régions.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.