Hydro-Québec s’attaque maintenant à une montagne de petites pannes

MONTRÉAL — Hydro-Québec s’est donné comme objectif de rebrancher tout le Québec au plus tard mardi, mais les équipes auront fort à faire puisque la société d’État s’attaque désormais à une montagne de petites pannes.

Selon un bilan dressé à 15h, 10 615 clients ayant été privés d’électricité à cause de la violente tempête automnale de vendredi étaient toujours privés de courant.

Les équipes estiment qu’il leur reste toujours 1052 pannes à réparer. Près de 85 pour cent d’entre elles touchent 20 clients ou moins et dans la moitié des pannes il s’agit d’un ou deux clients, a soutenu Cendrix Bouchard, un porte-parole d’Hydro-Québec, lors d’une conversation téléphonique avec La Presse canadienne.

Ces pannes sont principalement situées en Montérégie, en Estrie, dans le Centre-du-Québec et en Beauce.

Le bilan présenté sur le site web, et qui a varié à la hausse en journée mardi, tient également compte des nouvelles pannes qui ne sont pas liées à l’événement de la semaine dernière, a précisé M. Bouchard.

Il a confirmé qu’Hydro-Québec a toujours pour objectif de rebrancher tous ses clients victimes de la tempête d’ici mardi soir, comme l’avait indiqué la veille le président-directeur général d’Hydro-Québec, Éric Martel.

Il y a peut-être quelques cas «exceptionnels» où ce sera difficile d’y arriver, a nuancé M. Bouchard. En Estrie, par exemple, les employés d’Hydro-Québec rebâtissent une section de réseau dans un marécage, a-t-il mentionné.

En tout, près de 1500 employés sont à l’oeuvre pour rétablir le service. Des équipes ont notamment été appelées en renfort depuis le Nouveau-Brunswick, Ottawa, Detroit et le Connecticut.

Au plus fort de la crise, 990 000 foyers, commerces et entreprises étaient touchés par ces pannes, ce qui représente le plus haut total depuis la crise du verglas de 1998.