Maladie liée au vapotage: Santé Canada suit de près des avancées aux États-Unis

OTTAWA — Les responsables canadiens de la santé affirment qu’ils surveillent de près une avancée apparente aux États-Unis dans la recherche de la cause d’une mystérieuse maladie liée au vapotage.

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies aux États-Unis estiment avoir identifié dans une très forte probabilité comme responsable un composé chimique appelé acétate de vitamine E.

Le composé a été trouvé dans le liquide prélevé dans les poumons de 29 patients à travers les États-Unis, ainsi que dans du liquide provenant de cigarettes électroniques et d’autres dispositifs de vapotage utilisés par de nombreuses personnes tombées malades.

Le porte-parole de Santé Canada Éric Morrissette a déclaré que l’acétate de vitamine E n’était pas autorisé dans les produits de vapotage de cannabis canadiens.

Néanmoins, il dit que Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada «surveillent activement la situation de la maladie causée par le vapotage».

Cela comprend le maintien de contacts étroits avec la US Food and Drug Administration et les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis afin de mieux comprendre la nature de leurs enquêtes.

Il y a eu sept cas confirmés ou probables de maladie pulmonaire grave liée au vapotage au Canada.

Cela comprend deux cas confirmés au Québec, deux cas probables au Nouveau-Brunswick et trois cas probables en Colombie-Britannique.

Des responsables américains ont déclaré vendredi qu’ils n’avaient jamais auparavant identifié un suspect commun dans les poumons des patients touchés.

Mais ils ont averti qu’ils ne pouvaient pas exclure toutes les autres substances toxiques, et qu’il faudrait peut-être des études sur des animaux pour montrer clairement le lien entre l’acétate de vitamine E et les dommages aux poumons observés.

Depuis le mois de mars, plus de 2000 Américains utilisateurs de produits de vapotage sont tombés malades, incluant beaucoup d’adolescents et de jeunes adultes. Au moins 40 personnes sont décédées.

Le premier Canadien a été diagnostiqué au Québec en septembre et Santé Canada a exhorté les personnes qui utilisent des produits de vapotage à surveiller l’apparition de symptômes tels que la toux, l’essoufflement, la fatigue, la diarrhée, les vomissements et les douleurs à la poitrine.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire