Mandat de grève au chantier naval d’Irving à Halifax

HALIFAX — Une très vaste majorité des travailleurs du chantier naval d’Irving à Halifax ont confié un mandat de grève à leur exécutif syndical, dimanche.

Le syndicat national Unifor indique dans un communiqué qu’environ 700 des 800 employés syndiqués du chantier ont étudié les dernières concessions de la direction, en assemblée dimanche. Ils se sont finalement prononcés, dans une proportion de 99 pour cent, en faveur d’une grève, qui pourrait être déclenchée à un moment jugé opportun.

La convention collective arrive à échéance à la fin de décembre. Les négociations avaient débuté au début de novembre, et Irving a demandé la présence d’un conciliateur après quatre jours seulement à la table.

Le chantier naval d’Irving à Halifax oeuvre actuellement sur un contrat de plusieurs milliards de dollars, obtenu d’Ottawa en 2010, pour la construction de navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique, de la Marine royale canadienne.

Le précédent gouvernement conservateur de Stephen Harper avait annoncé en 2010 une Stratégie nationale de construction navale, dotée d’une enveloppe totale de 35 milliards $, pour la construction d’une nouvelle flotte de navires destinés à la Marine et à la Garde côtière. L’initiative visait du même coup à créer et maintenir une industrie de construction navale durable sur les côtes est et ouest du pays.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie