Mandat de grève chez Praxair, un fabricant de composantes pour l’aérospatiale

MONTRÉAL — Les syndiqués de Praxair Canada, un fabricant de composantes pour le domaine de l’aérospatiale, ont voté à l’unanimité, dimanche, en faveur d’un mandat de grève à être déclenché au moment jugé opportun.

Marcel Rondeau, qui représente les membres du syndicat Unifor, explique que les négociations s’éternisent chez Praxair. Il affirme que les syndiqués sont déterminés à obtenir des gains substantiels au niveau monétaire.

Parmi les points en litige figurent la durée de la convention collective car l’employeur exigerait un contrat de travail de cinq ans, deux de plus que ce que demande le syndicat. La progression dans l’échelle salariale, les primes de soir et nuit, le temps supplémentaire, la reconnaissance des compétences et de la formation, les vacances, les assurances et les avantages sociaux sont aussi au coeur de la dispute. 

Le syndicat affilié à la FTQ signale que des rencontres sont prévues mardi ainsi que les 17 et 18 juillet prochain.

Praxair Canada emploie près de 60 membres du syndicat Unifor qui fabriquent des composantes dans le secteur de l’aérospatiale pour des clients comme Bell Helicopter, Bombardier, Pratt et Whitney, Héroux Devtek, Mécaer, PCC Aerostructure et Safran.