Mandat de grève illimitée dans les CPE: «il est temps d’être raisonnable», dit LeBel

MONTRÉAL — Québec hausse le ton face aux travailleuses des CPE, alors que celles de la CSQ viennent de se doter d’un mandat de grève illimitée et que celles de la CSN votent ce jeudi à ce sujet.

Les travailleuses membres de syndicats de la Fédération des intervenantes en petite enfance (FIPEQ), affiliée à la CSQ, ont voté à plus de 91 % en faveur d’un mandat de grève illimitée mercredi.

Le résultat des votes sur le même mandat de grève à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), affiliée à la CSN, ne sera pas connu avant vendredi matin, a-t-elle fait savoir jeudi. Les membres votaient toute la journée jeudi. Fait à noter: le précédent mandat de grève, de 10 jours, avait été adopté à 97 %.

Quant au Syndicat québécois des employés de service (SQEES), affilié à la FTQ, son vote sur le mandat de grève a commencé et il se tiendra jusqu’à mardi prochain.

«Temps d’être raisonnables»

Bien qu’aucune date n’ait été annoncée pour la tenue d’une grève illimitée par la FIPEQ, la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, a manifesté son exaspération jeudi.

«Il est temps d’être raisonnable», a-t-elle lancé aux travailleuses des Centres de la petite enfance.

«On a perdu de vue la réalité des parents», a-t-elle aussi lancé.

Et son collègue de la Famille, Mathieu Lacombe, a renchéri: «il faut que les syndicats entendent raison».

Interrogée au sujet du dépôt d’une loi spéciale pour mettre fin au conflit, la ministre a rappelé que cela «fait très certainement partie des outils qui sont disponibles». Mais ce n’est pas elle qui a menacé d’une loi spéciale; c’est un journaliste qui lui a demandé si elle en envisageait une pour clore le dossier.

La ministre a dit croire encore qu’une entente était possible avec les organisations syndicales.

D’ailleurs, la FIPEQ, affiliée à la CSQ, était de retour à la table de négociation jeudi à 13h. Elle s’y trouvait toujours à 16h.

Quant à la Fédération de la santé et des services sociaux, affiliée à la CSN, elle a rapporté «peu de progrès» dans ses négociations de mardi et mercredi.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.