Manifestation à Muskrat Falls: les accusations contre 14 personnes abandonnées

Quatorze personnes arrêtées lors d’une manifestation sur le site du projet de barrage de Muskrat Falls au Labrador ont vu leurs accusations criminelles abandonnées.

Plusieurs personnes avaient pénétré sur le chantier de construction en octobre 2016. Ils contestaient la potentielle contamination des poissons et d’autres animaux sauvages causée lorsque les terres sont inondées pour créer un réservoir.

Des individus avaient été accusés au civil et au criminel pour avoir prétendument enfreint une injonction ordonnée par le tribunal.

Le directeur des poursuites pénales de Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé que les accusations criminelles avaient été retirées en raison du chevauchement avec les accusations d’outrage au civil qui sont actuellement devant la Cour suprême de la province.

Ian Hollett a déclaré jeudi qu’il n’était pas dans l’intérêt public d’aller de l’avant avec les accusations criminelles étant donné que l’affaire fait déjà l’objet de poursuites civiles.

Le dossier civil est presque terminé, avec les plaidoiries finales qui ont été présentées la semaine dernière. Douze personnes attendent la décision du juge de la Cour suprême sur les accusations d’outrage au civil liées à la prétendue violation de l’injonction.