Manifestation en appui à des détenus en grève de la faim à Ottawa

GLOUCESTER, Ont. — Un rassemblement a été organisé vendredi à l’extérieur du Centre de détention d’Ottawa-Carleton pour soutenir les prisonniers qui sont au troisième jour d’une grève de la faim.

L’un des détenus a indiqué que 70 prisonniers de la section à sécurité maximale de l’établissement pour hommes refusaient de manger ou de prendre des médicaments.

Il s’agit de la deuxième grève de la faim en moins de deux mois dans cet établissement.

Une grève de 31 heures qui s’était mise en branle le 3 juin avait abouti à un accord entre les prisonniers et les autorités selon lequel il y aurait des aliments plus sains, des produits d’hygiène et un accès accru aux matériels de lecture et à la télévision.

La présente action a été déclenchée parce que les détenus soutiennent que les autorités n’ont pas tenu leur parole à la suite de cet accord.

Une porte-parole de la solliciteuse générale de l’Ontario Sylvia Jones a évoqué mercredi la grève de la faim au centre de détention, affirmant qu’il y a des procédures au ministère dans les cas où des détenus refusent de s’alimenter.

Elle a souligné que le personnel communique avec les détenus du Centre de détention d’Ottawa-Carleton au sujet de leurs préoccupations. La porte-parole a ajouté que le ministère s’est engagé à répondre aux besoins de la population carcérale diversifiée, en offrant un environnement sécuritaire et des services culturellement adaptés.

Laisser un commentaire
Les plus populaires