Manifestations en Allemagne pour accueillir les dirigeants au sommet du G7

MUNICH — On s’attend à ce que des dizaines de milliers de manifestants se rassemblent à Munich samedi alors que les dirigeants du G7 y sont attendus pour rassemblement annuel, cette fois prévu dans les Alpes bavaroises en Allemagne, qui assure la présidence tournante de l’évènement. 

La police attendait au moins 20 000 manifestants dans la ville bavaroise, selon l’agence de presse allemande dpa, la Deutsche Presse-Agentur. 

Une quinzaine de groupes très critiques face à la mondialisation, dont l’organisation environnementale WWF (World Wildlife Fund), participeront aux manifestations. Leurs revendications incluent l’élimination progressive des combustibles fossiles, la préservation de la diversité animale et végétale, la justice sociale sur la planète et une lutte accrue contre la famine.

Samedi matin, des membres de l’organisation contre la pauvreté Oxfam se sont présentés lors d’une petite manifestation à Munich, en portant des têtes surdimensionnées des dirigeants du G7 réclamant plus d’égalité mondiale.

«Nous avons besoin de mesures concrètes pour faire face aux multiples crises de notre époque», a déclaré le porte-parole d’Oxfam, Tobias Hauschild, à l’Associated Press. 

«Cela signifie que le G7 doit agir immédiatement. Il doit lutter contre la faim, les inégalités et la pauvreté», a -t-il martelé.

Avant que ne s’amorce le grand rassemblement, prévu vers midi, un haut responsable de la sécurité de l’Allemagne appelait les manifestants à éviter la violence. 

«Je m’attends à ce que tous les manifestants manifestent pacifiquement, ne blessent personne et ne détruisent aucune voiture ou aucun magasin», a déclaré la ministre de l’Intérieur Nancy Faeser sur le portail d’information «t-online».

Environ 18 000 policiers ont été déployés autour du site du sommet et des manifestations.

Les dirigeants du G7 qui regroupe le Canada, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France,  l’Allemagne, l’Italie et le Japon devraient commencer à arriver en Allemagne samedi après-midi et s’attaquer à des enjeux comme la guerre de la Russie contre l’Ukraine, les changements climatiques, l’énergie et la crise imminente de la sécurité alimentaire.

«La guerre brutale de la Russie contre l’Ukraine a également un impact ici», a affirmé samedi le chancelier allemand Olaf Scholz dans son podcast vidéo faisant référence à la hausse des prix de l’épicerie, du gaz et de l’énergie. 

Le chancelier a souligné que les dirigeants du G7 discuteront de la situation actuelle déclenchée par la guerre en Ukraine «tout en veillant à ce que nous mettions fin aux changements climatiques causés par l’homme».

Le sommet du G7 aura lieu à Elmau, en Bavière, du dimanche au mardi. À la fin de la réunion, les dirigeants des 30 pays de l’alliance de l’OTAN se réuniront pour leur sommet annuel, qui se tiendra de mercredi à jeudi à Madrid, en Espagne.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.