Manoir Sherbrooke: la santé publique demande la collaboration des résidents

Le directeur de la santé publique en Estrie demande plus que jamais la collaboration des résidents des Résidences Soleil – Manoir Sherbrooke, de leurs proches et du personnel afin de respecter les mesures de précaution permettant de limiter la propagation du coronavirus dans l’établissement.

Dimanche après-midi, deux cas avaient été confirmés dans la résidence et six faisaient l’objet d’enquête.

Le fils d’une résidente, qui a été testé positif au coronavirus, aurait transmis la maladie à sa mère qui vit dans cette résidence avec 400 personnes.

Des infirmières ont procédé au dépistage des résidents qui présentent des symptômes.

«Sitôt informé, l’établissement y a dépêché une infirmière en prévention et contrôle des infections pour soutenir la résidence dans le renforcement de ses mesures de prévention ainsi qu’une autre qui effectue présentement le dépistage des résidents qui présentent des symptômes. Des travailleurs sociaux sont aussi sur place», peut-on lire dans un communiqué publié dimanche par le CIUSSS de l’Estrie – CHUS.

Le personnel de la résidence doit, quant à lui, aller se faire dépister au centre de test de l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke.

Afin de s’assurer que les résidents restent à l’intérieur de l’établissement, des policiers ont été dépêchés sur les lieux.

« Au cours de la nuit dernière, j’ai interpellé le Service de police de Sherbrooke pour qu’il contribue à l’application rigoureuse des mesures de précaution qui commencent par le confinement des résidents dans leur appartement et l’interdiction de tout visiteur, et ce, en concordance avec la Loi sur la santé publique et l’état actuel d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement du Québec», a déclaré le Dr Alain Poirier, directeur de la santé publique en Estrie, dimanche.

Selon Marie-France Thibeault, porte-parole du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, le premier ministre François Legault devrait faire le point sur la situation des Résidences Soleil – Manoir Sherbrooke, lundi, lors de son point de presse quotidien.

Par ailleurs, François Legault n’a pas écarté la possibilité d’instaurer des mesures de confinement plus strictes dans les résidences pour personnes agées.