Marc Garneau avait «toutes sortes de raisons» de refuser le poste d’ambassadeur

OTTAWA — Exclu du conseil des ministres par Justin Trudeau, Marc Garneau a refusé l’offre de devenir ambassadeur à Paris.

Lorsqu’on a constaté que le député de Notre-Dame-Westmount brillait par son absence au dévoilement du nouveau cabinet, il y a un mois, la rumeur a couru qu’il deviendrait ambassadeur à Paris.

Sans commenter cette information précise, M. Garneau s’en était alors remis à Twitter pour dire sa joie de continuer à représenter ses électeurs montréalais.

Mercredi matin, à son arrivée à la réunion du caucus libéral, le simple député Garneau a confirmé que l’offre lui a été faite.

Il n’a cependant pas dit pour quelles raisons précises il l’a refusée. Il n’en a pas voulu pour «toutes sortes de raisons», a-t-il laissé tomber avant de s’engouffrer dans la salle de réunion du caucus libéral.

A-t-il été froissé par la décision du premier ministre? «Je veux travailler pour mes commettants. Et puis, ça me donne beaucoup de satisfaction personnelle; c’est pour ça que je reste», a-t-il répondu, avant de s’éloigner des journalistes.

Depuis l’arrivée au pouvoir du premier gouvernement libéral de Justin Trudeau en 2015, Marc Garneau a été ministre des Transports, puis ministre des Affaires étrangères. Il n’a occupé ce dernier poste que moins de 10 mois.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.