Marée noire: Prince Albert s’organise pour tenir plusieurs mois

PRINCE ALBERT, Sask. – La ville de Prince Albert, en Saskatchewan, qui est aux prises avec un déversement de pétrole, a annoncé lundi la fermeture de son usine de traitement des eaux.

La décision a été prise car une nappe de pétrole a été aperçue en début de journée à la surface de la rivière Saskatchewan Nord, tout près de la ville.

Le élus municipaux de Prince Albert tiendront une réunion d’urgence afin, dit-on, de faire adopter des mesures draconiennes pour assurer la meilleure conservation de l’eau possible.

Dimanche, l’Agence de sécurité de l’eau de la Saskatchewan a annoncé qu’une conduite d’irrigation de 20 centimètres de diamètre était en construction pour que de l’eau de la rivière Saskatchewan Sud soit puisée à une distance entre 20 et 30 kilomètres de Prince Albert.

L’eau de la municipalité provient principalement de la rivière Saskatchewan Nord, où entre 200 000 et 250 000 litres de pétrole brut se sont déversés jeudi. Une brèche s’est formée dans l’oléoduc de Husky Energy, près de Maidstone.

La compagnie a depuis interrompu le transport d’hydrocarbures et a installé des barrières à environ 40 kilomètres, soit au nord de la ville de North Battleford. Cette municipalité a déjà dû fermer ses conduites d’eau, vendredi, et ses résidants doivent respecter des restrictions en matière d’utilisation de l’eau.

Prince Albert dispose déjà d’eau emmagasinée dans des réservoirs. Le contenu des bassins de rétention d’eau pluviale de la municipalité sera également traité, tel qu’annoncé samedi.

Les autorités de la Saskatchewan ne savent pas combien de temps durera l’écoulement de l’eau contaminée par la fuite d’hydrocarbures, a indiqué Wes Kotyk de la division de protection de l’environnement de la province.