Mark Zuckerberg assigné à comparaître devant le comité du patrimoine à Ottawa

TORONTO — Le comité sur le patrimoine canadien de la Chambre des communes a décidé d’assigner à comparaître le chef de la direction de Facebook, rapporte la députée néo-démocrate Heather McPherson.

À son éventuelle comparution, Mark Zuckerberg serait sans doute interrogé sur l’encadrement du contenu haineux en ligne, sur la capacité de Facebook à s’autoréglementer sur ce plan et sur l’impact du réseau social sur le paysage médiatique canadien.

M. Zuckerberg pourrait aussi faire face à des salves concernant la récente décision de Facebook d’empêcher ses utilisateurs australiens de consulter ou de partager des contenus journalistiques avant de faire volte-face quelques jours plus tard.

Une assignation à comparaître est un événement relativement rare et son rejet peut être considéré comme un outrage au Parlement.

Dans une déclaration publiée vendredi, Facebook Canada a affirmé que son directeur mondial et responsable de la politique publique, Kevin Chan, se présentera devant le comité plus tard ce mois-ci.

M. Zuckerberg et la directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, avaient tous deux ignoré une motion du comité de l’éthique des Communes les assignant à comparaître, il y a deux ans de cela, dans la foulée de la controverse entourant Cambridge Analytica.

Facebook finance un programme de bourses journalistiques qui soutient des postes à La Presse Canadienne.

Laisser un commentaire