Mars: l’atterrisseur InSight se tait après quatre ans

CAPE CANAVERAL, Fla. — Ça pourrait bien être la fin pour le module atterrisseur InSight de la NASA, qui s’est tu après quatre années sur Mars.

Le niveau d’énergie de l’atterrisseur déclinait depuis quelques mois, en raison de la poussière accumulée sur ses panneaux solaires. Les contrôleurs du Jet Propulsion Laboratory, en Californie, savaient que la fin approchait, mais la NASA rapporte maintenant que le module n’a pas répondu dimanche aux messages envoyés depuis la Terre.

«On suppose qu’InSight a atteint la fin de ses activités, a dit la NASA, avant de préciser que les derniers échanges avec le module ont eu lieu jeudi. On ne sait pas ce qui est responsable des changements dans son énergie.»

L’équipe continuera à essayer de communiquer avec InSight, au cas où.

InSight s’est posé sur Mars en 2018 et a été le premier vaisseau spatial à mesurer un séisme sur la planète rouge. Son sismomètre français a éventuellement détecté plus de 1300 secousses, dont plusieurs qui ont été causées par des frappes de météorites.

La plus récente secousse mesurées par InSight, plus tôt cette année, a fait trembler le sol pendant au moins six heures, selon l’agence spatiale américaine.

Les chercheurs avaient révélé la semaine dernière qu’InSight avait aussi été le premier à mesurer un tourbillon de poussière : au bon endroit au bon moment en 2021, le module avait enregistré non seulement des images du tourbillon, mais aussi le son puisque son microphone était allumé par hasard.

D’autres appareils ont moins bien fonctionné. L’instrument allemand qui devait mesurer la température de l’intérieur de Mars n’a jamais pu s’enfoncer à plus de 50 centimètres, loin de la cible de cinq mètres. La NASA a renoncé à l’utiliser il y a environ deux ans.

InSight avait récemment renvoyé un dernier égoportrait, que la NASA a partagé sur Twitter lundi.

«Je commence vraiment à manquer d’énergie, donc ça pourrait être la dernière image que j’envoie, avait écrit la NASA au nom du module. Mais ne vous en faites pas pour moi: mon temps ici a été productif et serein. Si je peux continuer à parler à l’équipe, je le ferai ― mais ce sera bientôt tout pour moi. Merci de m’avoir accompagné.»

La NASA compte toujours deux véhicules astromobiles en circulation sur Mars : Curiosity qui se ballade depuis 2012, et Perseverance qui est arrivé au début de l’an dernier.

L’agence spatiale prévoit ramener sur Terre des échantillons prélevés par Perseverance dans une dizaine d’années, dans l’espoir d’y trouver des signes de vie ancienne.

Perseverance est accompagné par l’hélicoptère Ingenuity, qui a récemment complété son 37e vol et maintenant survolé Mars pendant plus d’une heure.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.