Mary Higgins Clark, la «Reine du suspense», meurt à l’âge de 92 ans

NEW YORK — Mary Higgins Clark, la «Reine du suspense», l’une des écrivaines les plus populaires au monde, est décédée vendredi à l’âge de 92 ans.

Son éditeur, Simon & Schuster, a annoncé qu’elle est décédée de causes naturelles à Naples, en Floride.

«Personne ne s’est jamais lié plus avec ses lecteurs que Mary», a déclaré son éditeur de longue date, Michael Korda, dans un communiqué.

«Elle les comprenait comme s’ils faisaient partie de sa propre famille. Elle était toujours absolument sûre de ce qu’ils voulaient lire — et, peut-être plus important encore, de ce qu’ils ne voulaient pas lire — et pourtant elle a réussi à les surprendre à chaque livre.»

Veuve à la fin de la trentaine avec cinq enfants, elle a écrit de multiples succès de librairie au cours de la seconde moitié de sa vie, écrivant ou co-écrivant «La Nuit du renard», «Toi que j’aimais tant» et plus de 50 autres livres à succès.

Les ventes de ses bouquins ont dépassé les 100 millions d’exemplaires et elle a reçu une panoplie d’honneurs dont celui de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en France.

Beaucoup de ses écrits, comme «La Nuit du renard» et «Un jour de chance», ont été adaptés pour le cinéma et la télévision. Elle a également collaboré à plusieurs romans avec sa fille, Carol Higgins Clark.

Mary Higgins Clark s’est spécialisée dans les histoires ou des héroïnes triomphaient du danger, comme la jeune procureure assiégée dans «Je t’ai donné mon coeur» ou la mère de deux enfants dont le deuxième mari est un fou dangereux dans «Un cri dans la nuit». L’objectif de Mary Higgins Clark en tant qu’auteure était simple, mais rarement facile: donner envie aux lecteurs de continuer à lire.

Les plus populaires