Massachusetts: Hydro-Québec dans le portrait en cas d’échec du Northern Pass

MONTRÉAL — Hydro-Québec aura quand même une chance de sauver son important contrat d’exportation avec le Massachusetts même si son projet de ligne de transport Northern Pass n’est pas retenu par cet État de la Nouvelle-Angleterre.

Sa proposition d’interconnexion New England Clean Energy Connect, qui serait réalisée avec la société Central Maine Power, a été retenue comme option de rechange vendredi par le département de l’Énergie et des Affaires environnementales du Massachusetts.

Ce projet prévoit la construction d’une ligne de transport au Québec jusqu’à la frontière avec le Maine.

Des négociations conditionnelles pourront débuter en parallèle des pourparlers qui se poursuivront entre le Massachusetts et les promoteurs du Northern Pass — Hydro-Québec et son partenaire américain Eversource.

Le Massachusetts a prévenu qu’il pourrait mettre fin aux négociations le 27 mars si le Northern Pass n’a toujours pas obtenu l’autorisation manquante au New Hampshire afin de pouvoir aller de l’avant.

«L’administration (…) est satisfaite de cette annonce, qui permettra de faire un pas de plus afin de sécuriser le plus important approvisionnement en énergie renouvelable de l’histoire du Massachusetts», a indiqué le directeur des communications du département des Ressources naturelles de cet État, Peter Lorenz.

Hydro-Québec misait sur le Northern Pass pour acheminer au Massachusetts annuellement 9,45 térawattheures pendant 20 ans à compter de 2020 dans le cadre d’un contrat qui pourrait générer environ 10 milliards $ en revenus.

Aux États-Unis, la ligne de transport, qui doit contourner la région des montagnes Blanches, avait déjà obtenu des permis de la part du département de l’Énergie et du U.S. Forest Service.

Pour aller de l’avant en sol américain, le projet devait obtenir le feu vert de la Commission d’examen du site au New Hampshire (SEC), qui a refusé de lui octroyer une autorisation essentielle à sa réalisation.

Eversource a déjà manifesté son intention de porter la décision en appel et demander à l’organisme américain de reconsidérer sa décision, un processus qui pourrait s’étirer sur plusieurs mois.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie