Mauvais temps en vue au Québec et en Atlantique de jeudi à dimanche selon les régions

MONTRÉAL — L’ouragan de catégorie 1 qui a frappé la Floride tôt jeudi matin ressemblera à une tempête automnale typique lorsque le système météorologique – nommé Nicole – se dirigera vers la côte est ce week-end, prévoit Environnement Canada.

L’agence météorologique a déclaré dans sa mise à jour sur la tempête tropicale jeudi après-midi que Nicole devrait traverser la Nouvelle-Angleterre tôt samedi et frapper les Maritimes plus tard dans la soirée. Les vents les plus forts sont attendus dans la péninsule acadienne du Nouveau-Brunswick et au Québec près du golfe du Saint-Laurent. Il existe également un risque d’inondations mineures dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.

Puisque Nicole est suivie de près par un système de tempête hivernale, Terre-Neuve-et-Labrador et la région de la Côte-Nord au Québec pourraient voir de la neige ou de la pluie verglaçante dimanche.

«Cet autre système météorologique traverse les Grands Lacs, et ce deuxième système va capter tout ce qui reste de Nicole alors qu’elle se déplace au-dessus des provinces du centre de l’Atlantique, et les deux (tempêtes) vont se combiner pour donner des pluies et des conditions venteuses», a expliqué M. Robichaud mercredi.

Au Québec, seules les régions de l’Outaouais, du Pontiac, du Témiscamingue, de la Baie-James, des Hautes-Laurentides et de la Basse-Côte-Nord devraient être épargnées, selon Environnement Canada.

Toutes les autres, de Montréal jusqu’au Bas-Saint-Laurent, subiront des conditions météo pluvieuses et venteuses vendredi soir et samedi. Les quantités de pluie seront importantes pour le sud, le centre et l’est du Québec, selon l’agence fédérale, qui ajoute que de très forts vents affecteront surtout les secteurs du centre et de l’est.

Des conditions semblables prévaudront dans les Laurentides, en Mauricie, en Estrie et en Beauce, dans la région de Québec et dans Charlevoix.

Sur la Côte-Nord, l’importante dépression apportera un mélange de précipitations pour la fin de la semaine. Plus au nord-est, à Sept-Îles et à Havre-Saint-Pierre, la tempête devrait se manifester sous forme d’importantes quantités de neige, de forts vents et de poudrerie, et possiblement de pluie verglaçante.

À Gaspé et à Sainte-Anne-des-Monts, de la pluie, du verglas, du grésil et de très forts vents sont attendus samedi et la combinaison de ces vents et des marées à moyennes amplitudes pourrait provoquer un déferlement de vagues le long de la côte, samedi après-midi.

En Abitibi, c’est un avertissement de pluie verglaçante qui est vigueur pour la plupart des secteurs, incluant ceux de La Sarre, de Lebel-sur-Quévillon, mais un peu plus au nord, à Matagami, des chutes de neige laisseront une accumulation de 15 à 20 centimètres à compter de jeudi après-midi jusqu’à vendredi.

Impacts dans les provinces de l’Atlantique

Dans les Maritimes, les vestiges de Nicole devraient provoquer une forte pluie qui commencera tôt samedi matin; il pourrait tomber jusqu’à 50 millimètres de pluie jusqu’en soirée et de forts vents du nord-ouest soufflant en rafales jusqu’à 80 km/h accompagneront cette pluie. L’agence fédérale prévoit aussi des niveaux d’eau élevés dans la baie des Chaleurs samedi.

Terre-Neuve-et-Labrador pourrait recevoir de la pluie verglaçante ou de la neige de samedi soir à dimanche matin.

Terre-Neuve-et-Labrador a déclaré jeudi dans un communiqué que les résidents devraient se préparer aux grosses vagues et aux ondes de tempête ainsi qu’à la neige et à la pluie verglaçante. La province exhorte les gens à protéger les résidences vulnérables du littoral contre «le potentiel de dommages aux infrastructures».

Un site Web provincial encourage les personnes vivant sur la côte à se préparer en ayant des sacs de sable à portée de main ou en installant une pompe de puisard, et en ayant un sac de produits essentiels prêt au cas où des évacuations seraient nécessaires.

Les responsables d’Environnement Canada mettent en garde contre des pannes de courant potentielles dans les zones de la région les plus durement touchées fin septembre par la tempête post-tropicale Fiona.

Les arbres qui ont survécu aux rafales de force ouragan de Fiona ont peut-être été affaiblis, a prévenu le météorologue d’Environnement Canada, Bob Robichaud lors d’une entrevue jeudi. Et même si la tempête Nicole sera nettement plus douce que Fiona, «il y a toujours un inconnu quant à ce qui a été affaibli à la suite de Fiona», a-t-il dit, ajoutant que les arbres endommagés pourraient provoquer des pannes.

M. Robichaud dit qu’il ne semble pas y avoir de risque d’inondation. Il a toutefois précisé que les vents pourront atteindre un pic de 70 km/hdans certaines parties de la région.

L’Île-du-Prince-Édouard sur le qui-vive

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a publié jeudi une déclaration encourageant les résidants à se préparer aux rafales en dégageant les débris laissés dans le sillage de Fiona.

Fiona est arrivée avec des ondes de tempête et des vents de plus de 175 kilomètres à l’heure en septembre, et elle a détruit une centaine de maisons à Terre-Neuve. La tempête a provoqué des pannes de courant généralisées dans tout le Canada atlantique qui ont duré jusqu’à 19 jours dans certaines parties de l’Île-du-Prince-Édouard.

La province affirme qu’en raison des arbres affaiblis près des lignes électriques, les résidants devraient se préparer à des pannes de courant lorsque la tempête Nicole frappera la région samedi.

La tempête tropicale Nicole a atteint le statut d’ouragan tard dans la nuit de mercredi à jeudi en s’approchant de la Floride et en provoquant des vagues et des vents violents qui se sont poursuivis jeudi.

Le système météorologique a été rétrogradé au rang de tempête tropicale et devrait se diriger vers le nord et l’intérieur des terres et atteindre la Géorgie et les Carolines vendredi avant de fusionner avec un front froid.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.